Je suis Charlie ….

J’ai longtemps cherché les mots pour exprimer ce que je ressens en ces jours si tristes…
Etant en congé mater’, avec comme occupation principale de ces derniers jours la lecture des réseaux sociaux, articles, blogs et surtout multiples commentaires (activité me permettant de garder mon petit crampon en convalescence dans l’autre bras), j’ai été à la fois émue, attristée, choquée, et pleine d’espoir de voir les réactions que suscite ce drame. Inquiète des réactions de haine et de l’amalgame fait par certains. Choquée des réactions de joie et d’admiration, ou juste de compréhension vis à vis des terroristes d’autres. Heureuse aussi de voir que les français, dans leur majorité, ne restent pas insensibles et savent s’unir en dépit de leurs différences quand un symbole si fort que Charlie est attaqué.

Mardi soir, nous regardions le JT avec Choubidou, sur France 2, et avons été complètement dégoûtés par le nouveau reportage présenté par Puj*adas sur les médecins en grève contre le tiers payant généralisé. Le sujet n’est pas là, mais ce reportage diffusé à une heure de grande écoute était tout simplement une propagande anti médecins,  mensongère, présentant des nantis engraissés par les labos, gagnant des salaires mirobolants, voyageant aux frais des contribuables… Et rien sur les causes réelles de cette grève qui est pourtant si justifiée et importante. De la propagande démagogique digne des plus grandes dictatures.

Bref, nous nous sommes encore une fois interrogés sur la liberté d’expression dans notre pays, quand on voit une fois de plus l’information déformée par les principaux médias. On a eu une longue conversation à ce sujet, sur le fait qu’il est quasi impossible aujourd’hui de lire une presse indépendante, et que les chaînes d’état sont tellement liées au gouvernement que ça en devient effrayant par moment. Seuls quelques rares journaux peuvent se permettre de s’autofinancer et se garantir leur liberté d’expression. Charlie Hebdo faisait partie de ces journaux.

Sans être d’accord avec les idées des principaux dessinateurs, ayant parfois été agacée par des couvertures, notamment sur la PMA et la GPA, j’avais un profond respect pour ces personnes si libres, prêts à mourir pour cette liberté de pensée, d’humour et d’expression. Ces grands hommes étaient les dignes descendants de la résistance française et de ces héros prêts à mourir pour les valeurs de la république. Ils n’avaient rien à voir avec le journalisme édulcoré qui est pourtant le plus représenté actuellement…

En France, quand on regarde le JT, on n’y voit que les informations qui vont bien, particulièrement en période de fête. Les grèves et manifestations un peu gênantes sont caricaturées, ou pire, ignorées. Mais ce qui me choque toujours le plus c’est l’absence totale d’information sur l’actualité internationale, notamment sur les conflits meurtriers qui font actuellement rage en Afrique et au Moyen Orient, les nouveaux et les « anciens » comme la Syrie, les dictatures qu’on laisse agir, les épidémies dont on ne sort pas, la famine toujours aussi présente. Certes, le JT n’a pas vocation à mettre le moral de tout le monde à zéro chaque soir, mais est-ce normal que ces sujets soient complètement ignorés au profit des fabriques de jouets en bois du fin fond de la Creuse et de la production de foie gras pour Noël?

Pour en revenir au 7 janvier, je ne veux pas écrire des pages sur les sentiments d’horreur ressentis après le drame de mercredi, juste dire quelques mots… On se souviendra tous de ce moment. Je revenais d’une balade avec Nano et ma mère près d’un lac gelé, sous un soleil lumineux d’hiver. Je me sentais plus légère et heureuse après une période de grande inquiétude liée à l’intervention de mon bonhomme et ses suites opératoires un peu difficiles, et cette lumière que j’avais dans le cœur s’est éteinte brutalement. Je n’oublierai jamais ce 7 janvier 2015. Une partie de notre insouciance « résiduelle » est partie avec ces 12 victimes de l’extrémisme…

J’espère juste que si la France est encore capable, comme je le vois avec émotion, de se soulever et se révolter pour cette liberté d’expression et pour cette tragédie, qu’elle le sera aussi pour les autres massacres, barbaries et atrocités qui font malheureusement le quotidien de beaucoup d’autres êtres humains. Parce que ce n’est que trop rarement le cas, le mariage contre tous étant tellement plus important que la république centrafricaine par exemple… J’espère aussi que nous aurons un jour accès à cette actualité sans les œillères que les grands médias nationaux nous mettent pour le moment, afin que la solidarité et l’humanisme présent dans notre pays ait l’occasion de s’exprimer.

Ce billet part un peu dans tous les sens, mais cette question de liberté d’expression est trop importante, et est déjà tellement bafouée de façon hypocrite et silencieuse, qu’il faut à tout prix que ce drame permette une prise de conscience de tous. Je doute que ce soit le cas malheureusement. L’avenir nous le dira.
Respect à ces héros de la liberté…

Je vous joins un lien vers ces superbes textes d’Agnès Ledig, ici et , qui dit bien mieux que moi ce que je ressens en ce jour. De l’espoir. Bises à toutes et tous,
Une Charlie parmi tant d’autres ❤

Et histoire de sourire un peu …

 

 

Publicités

Les Maternelles – Infertilité inexpliquée – Grrrrrrrrrrrrrrrr bis!

Aujourd’hui, c’était le thème « infertilité inexpliquée » sur les Maternelles. Comme toute PB en congé mat’, Miss Kangourou était devant l’émission à 9h pétantes. C’est un sujet délicat, et elle comptait bien sur N Le Breton (dont elle est fan parce qu’elle dit des trucs trop intelligents et trop biens) pour expliquer les choses au grand public et limiter les phrases clichées trop entendues..
En effet, joli début, et belle intro, qui rappelle qu’avant tout qui dit inexpliqué dit incompris à l’heure actuelle, donc potentiellement traitable. Ca lui a rappelé son histoire, à la Miss Kangourou, qui a eu droit au terme Infertilité Inexpliquée suite au bilan l’an dernier, jusqu’à ce que l’AMH vienne mettre en lumière l’insuffisance ovarienne précoce qui jouait probablement plus sur sa fertilité que sa relation (foireuse) avec sa mère, ou son végétarisme, ou son rapport fusionnel avec ses chats et la couleur de son salon pas yin yang.. Et le discours culpabilisateur de la gynéco « c’est dans ta tête ma pauvre petite » s’est transformé d’un coup en discours « Urgence Bébé, PMA, il vous reste – 3 – ovocytes dans votre réserve folliculaire, Viiiiiiiiiiite action ! »
Elle a eu très peur à ce moment là car le discours était carrément pessimiste, et on la dirigeait d’emblée vers le don ou l’adoption, avant toute tentative. Bref, vous connaissez la suite de l’histoire, ça a finalement été une histoire courte et happy end, mais c’était pas gagné au début.
Pour en revenir au sujet, elle se souvient d’avoir été à la fois apeurée et soulagée quand on lui a enfin démontré que non, c’était pas dans sa tête. C’est tellement facile d’y croire que c’est dans notre tête, qui peut se vanter d’être parfaitement saine d’esprit (surtout dans cette blogo 😉 ?? On est rapide à prendre toute la cause sur nos épaules, se remettre en question, culpabiliser, s’autoflageller de ne pas être capable de faire la chose la plus naturelle du monde.
Et grâce à la psychanalyste de mes deux (boobs) de ce matin, ça va pas arranger le schmilblick.
En effet, à peine la jolie intro passée, on est rentré dans le vif du sujet, en mode « c’est dans ta tête » puissance dix, à mélanger fertilité et fécondité (bordal, ça se prétend psy et ça dit qu’un couple infertile est infécond ?)
Vous le saviez vous, que la PMA crée les verrous psy ? Genre si t’en avais pas, et ben va en PMA, et là, badaboum, ça va apparaître ! D’ailleurs, la PMA crée l’endométriose aussi, c’est dingue, avec les kystes ovariens et les infections urinaires de nos amoureux. Ben oui, c’est connu, tout ça c’est juste dans la tête, et la PMA aggrave nos soucis (ben moi jdis merci la PMA pour mon Nano…)
Et si tu fais partie des rares personnes qui se sentent bien dans leur peau, comme la plus jeune invitée toute souriante, avec une famille, enfance, couple et métier top (genre la nana c’est une pub pour le bonheur), ben c’est simple, c’est la faute à ta grand-mère qui s’est probablement fait agressée par son oncle pédophile et qui t’a transmis tous ses verrous. Je dis pas que la psychogénéalogie c’est de la marde, je pense juste que tout mettre sur ce compte là, et débattre d’un tel sujet que l’infertilité inexpliquée juste avec une psychanalyste, genre c’est la spécialiste, c’est vraiment moche et culpabilisant.
On va lui présenter toutes les copinautes inexpliquées qui ont eu un semblant d’explication après 3 FIV, une biopsie matrice lab, un caryotype poussé, des mauvaises qualités ovocytaires non explorables ou spermatiques, une endométriose cachée etc… Ca va la déverrouiller un peu la ptite dame qui sait tout mieux que les docteurs !
Bref, Miss Kangourou est fâchée contre la psy des maternelles, et contre ces médias qui contribuent à la stigmatisation des infertiles inexpliqués et des autres d’ailleurs, et ne vous recommande pas le replay, non non ! Eventuellement l’intro de N Le Breton, et puis on zappe et on se fait plutôt le replay de Plus belle la vie ou les feux de l’amour, beaucoup plus intellectuel …

Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !!!

Cela n’a pu échapper à personne, ces derniers jours ont été de nouveau l’occasion de relancer le fameux débat qui n’a pas lieu d’être sur la famille à la française, la PMA, le don, la GPA, l’adoption pour les couples hétéro et homosexuels. Ce sujet a bien agité la blogosphère, et a remué toutes ses pmettes, enceintes ou pas, qui se sont senties directement visées, elles et leurs petits bouts à venir, par ces familles de cul-serrés bien pensant qui font tout mieux que tout le monde.

Miss Kangourou, comme beaucoup d’entre vous, a eu l’estomac noué et la gorge serrée par ces nouvelles manifestations. Bien que n’étant pas du tout favorable au gouvernement en place pour bien des choses, elle était heureuse de l’ouverture d’esprit dont celui-ci avait fait part, qui a permis à de nombreux couples de s’unir de la façon dont ils le souhaitaient, et qui a également permis à certaines de ses amies de devenir enfin les mamans officielles de leurs bébés nées par PMA et IAD, et portés par leurs femmes.

Ça lui semblait tellement évident à la Miss Kangourou… qui peut imaginer ne serait-ce qu’une seconde que, si ces enfants perdaient malheureusement la maman qui les a portés (donc reconnue), leur deuxième maman ne serait pas la seule personne qui puisse continuer à les élever et les aimer de tout son cœur de maman? Quand elle a entendu parler de ces fameux enfants « orphelins de pères » tels qu’ils sont décrits par les manifestants pour « tous », elle a bien eu envie de leur rappeler la définition de l’orphelinage. Ces mots si inadaptés sont si blessants pour les vrais orphelins, et pour tous ces petits dans les familles homoparentales, c’est d’une violence…

Il y a trois jours, mission épilation pour la la Miss Kangourou, ben oui, à 33SA, ça devient difficile à faire soi même ! Discussion étonnante avec l’esthéticienne, qui après avoir longuement discuté des poils de femme enceinte qui poussent plus ou moins vite selon les endroits et les femmes (sujet hautement philosophique), et de la longueur des 9 mois de la grossesse (toujours aussi palpitant), a fini par aborder avec Miss Kangourou la PMA et l’attente, une chose en amenant une autre, en pleine séance de torture. Par lui expliquer que sa pote stérile est tombée enceinte après avoir eu l’agrément pour l’adoption, bla bla bla, et qu’il existe des blocages psy, bla bla bla. Tellement caricatural que Miss Kangourou s’est retenue de pouffer de rire. Lui a gentiment expliqué comme toujours que malheureusement cet exemple d’happy end n’était pas représentatif de la majorité des cas, et que de réelles raisons médicales existaient qui ne trouveraient ni causes ni  solutions psychanalytiques. Et là, l’esthéticienne de se décomposer, en expliquant que oui, elle le sait bien, étant dépourvue d’utérus, et donc dans l’incapacité de porter un enfant. Celle là, elle l’avait pas vue venir, la Miss Kangourou. D’où une nouvelle discussion sur la GPA, seul espoir de cette pmette de pouvoir un jour être maman, vu l’absence ou presque de succès des greffes utérines pour le moment. Ca a duré longtemps l’épilation …

D’ailleurs, Miss Kangourou a appris avec joie la première naissance d’un bébé suite à une greffe utérine, source d’espoir pour beaucoup de couples.

La GPA, parlons en. A la base, comme beaucoup, Miss Kangourou n’était pas forcément pour il y a quelques années, indécise dirons nous, par méconnaissance du sujet probablement. C’est le hasard qui a fait que cette discussion a eu lieu, deux jours avant de tomber également par hasard sur ce superbe reportage du 13h15 sur France 2, en pleine manif pour tous. Le témoignage d’hier traitait d’un parcours GPA complet d’un couple homosexuel aux USA, qui leur a permis de devenir les heureux papas de deux petites jumelles. Sujet admirablement traité, qui montre très bien à quel point ce projet peut se vivre en famille, avec les points de vue de chacun, l’ouverture d’esprit nécessaire aux parents des couples qui se lancent dans l’aventure, des deux côtés, les risques et le caractère non anodin de ces grossesses, même pour les hyperfertiles qui ont adoré leurs premières grossesses, le bonheur bien réel engendré par cette pratique si discutée. Une GPA bien réfléchie, cadrée au niveau éthique et légal des deux côtés, tel qu’on le fait actuellement pour les agréments d’adoption, ça rendrait heureux bien des futurs parents, y compris catho/pratiquant… Le seul truc qui a « chiffonné » Miss Kangourou dans le reportage d’hier, c’est le choix de grossesse gémellaire qu’elle ne cautionne pas. Pour elle, une GPA doit avant tout être le plus possible dénuée de risque pour la mère porteuse, et clairement, une grossesse gémellaire, c’est source de complications (hémorragie de la délivrance, hypertension, prééclampsie, prématurité et traitements lourds associés, RCIU, mort fœtale tardive, césarienne…..). Même si toutes les pmettes rêvent ou presque de jumeaux pour des raisons évidentes, en cas de GPA, elle trouve ça inadapté de prendre de tels risques pour la mère porteuse. Mais ce n’est que son avis. En dehors de ce « détail », elle est désormais convaincue qu’une GPA réfléchie et encadrée ne représente en rien un danger pour qui que ce soit, et trouve scandaleux que les enfants bien vivants nés par GPA ne soient pas reconnus en France comme enfants de leurs parents, comme des exclus de la société type « bâtards » des années 30. Surtout avec des lois européennes claires sur le sujet…

Avant-hier, Miss Kangourou a eu l’immense « chance » d’aller au baptême de la JoliBaby de SuperFertile. Baptême célébré par un prêtre qui a bien précisé que toute naissance était uniquement justifiée par la volonté de Dieu n’est-ce pas (les deux autres pmettes présentes ont avalé de travers). Quatre enfants ont été baptisés ce jour là, dans une ambiance foire au manège telle qu’on n’a même pas entendu l’orage qui a duré pendant toute la cérémonie. Des petites filles de 6-7 ans en mode Mini-Miss maquillées et coiffées, manquait plus que le string papillon, une mère qui mâchait son chewing gum bruyamment pendant le sacrement, tandis que le père matait tranquillement les fesses de la petite nièce de 16 ans, des enfants qui couraient autour de l’autel en bousculant le prêtre, une absence complète de respect général qui a choqué Miss Kangourou, pourtant complètement athée. La fête au village puissance 10. Mais ouf, ces merveilleux enfants issus de couples hétéro/cathos/blancs/fertiles ont bien été baptisés, l’univers est sauf, notre futur est assuré sur le plan moral.

Bref, c’était l’article Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr du jour, fallait que ça sorte aussi ici.

Je précise que je ne suis pas anti-catho, je suis juste anti-bienpensants#manifpourtous qui feraient mieux de balayer devant chez eux au lieu de regarder ce que font les voisins.

Et profondément attristée de voir l’énergie et l’argent dépensés dans la destruction des droits des autres, et de leurs familles, qui n’ont rien demandé à personne, alors qu’il y a tellement de vraies causes actuellement qui elles ne mobilisent pas les foules, telles que l’épidémie meurtrière qui frappe le Libéria et la Guinée (oui mais c’est loin), le réchauffement climatique, la famine, la montée de l’extrémisme en France et ailleurs … Sans vouloir me la jouer candidate Miss France, n’y a t’il pas des choses plus préoccupantes que le fait que Lilou ait deux papas ou que Zézette ait des gènes tchèques? 🙂

Sinon tout va bien, des nouvelles de Nano très bientôt, et plein de bisous les copinautes d’une Miss Kangourou pas assez présente mais qui est dorénavant en congé mat’ et va pouvoir mieux vous suivre et vous accompagner. ❤

A bas l’Utro-dégueu et ses f*cking symptômes qui servent à rien …

Les DPO devraient être interdits par la loi des PMettes. Non mais allô quoi, on est en 2014 et il faut deux semaines pour savoir si on s’est fait féconder le boule ou pas ??

Miss Kangourou a perdu sa patience, et déteste à présent officiellement l’utro-dégueu. Ce truc, c’est juste une grosse blague pour femme qui veut être enceinte.

Les tiraillements dans le bas ventre, les seins gonflés et douloureux, les sautes d’humeur, les cauchemars la nuit (genre qui font très peur et réveillent les pires phobies). Les écoulements blanchâtres dans la culotte. Le col qui est tout gonflé et postérieur. Et ce depuis 10 jours.

Et tout ça à cause d’un f*cking médoc qui n’a même jamais démontré son efficacité ?? Le labo qui commercialise ce truc doit être un gros sadique qui déteste les PMettes et a voulu inventer un instrument de torture.

La mère de Miss Kangourou lui a demandé où en était sa courbe de température. Miss Kangourou ne prends plus sa température depuis 6 mois, vu que ça lui a servi à rien à part à prouver qu’elle a un plateau de 9 DPO maximum dans ses bébécycles non stimulés. Mais suite à la question de sa maman, ce matin, elle a pris sa température ; 37.1°C. Une température classico-classique de DPO, genre qui veut rien dire. Merci Maman Kangourou.

Du coup, elle s’est demandé si elle ne ferait pas un petit test pipi. Un tout petit, discrétos, qui coûte pas cher. Genre celui qui est interdit et bien caché dans le tiroir de la salle de bain. Why not ? Et puis elle a repensé à l’article de Flhope, et au risque de faux positif post Ovitrelle. Elle s’est raisonnée. Elle s’est rappelée qu’elle avait promis de never ever encore faire un test pipi. A quoi bon faire un test qui, si il est positif, signifiera juste qu’il reste de l’Ovitrelle, et si il est négatif, ne voudra rien dire à 10DPO ? Elle a donc fait pipi, comme tu te doutes , mais sans sortir de test de la pochette Simplynégatif. Sagement. Sans rien garder du tout, le petit pot est resté vide. Bravo la Miss Kangourou.

Ceci dit, elle a quand même retrouvé ses vieux réflexes d’essayeuse doctissimette débilette pouet pouet, et a « appris » qu’en effet, les cauchemars, les pertes blanches, les seins gonflés, et les contractions utérines sont bien des signes de grossesse. Ainsi que des effets indésirables liés à l’utro-dégueu. Et également des symptomes classiques de SPM. La voilà bien informée, merci les fifiiiiiiiiiiilles novembrettes en C2 qui en ont troooooop marre d’attendre et croisent +++ pour que les vilaines ne débarquent pas, mes nouvelles BFF du jour. Grâce à vous, Miss Kangourou a perdu 30 minutes de sa rédaction de mémoire, et une bonne paire de neurones, again. Elle reviendra vous voir quand même, promis.

Bref, Miss Kangourou devient dingo, fait des loopings sur les montagnes russes, et voudrait juste un petit compte rendu genre : « en direct de votre utérus : Encore raté, votre endomètre se prépare à une sortie cailloteuse et sanguine dans les prochains jours »

Elle ne veut pas de ce suspense qui n’a que 8% de lieu d’être.

Et quant à Choubidou qui la chouchoute comme une femme enceinte et croit bêtement qu’ils seront les winners des JO de la fécondation ce mois ci, ça suffit !

Elle veut juste recevoir sa claque la plus vite possible, pour qu’elle fasse moins mal que si elle se pointe avec du retard. Pour Miss Kangourou et ses cycles trop courts de marde, 10DPO, c’est déjà du retard (encore un effet d’Utropower, sale bête).

Voilà pour le post qui sert à rien, à part à vous communiquer l’état nerveux fortement inquiétant du Kangourou, qui va s’auto hospitaliser d’office à la demande d’elle même en psychiatrie lourde si elle continue à parler à son utérus  🙂