Une claque en trois temps.

Depuis la reprise de la PMA, on a enchaîné trois protocoles sans interruption.

Il y a eu l’IAC1. Celle où nous sommes allés à reculons, parce que notre bébé était vraiment trop petit, qu’on ne voulait pas y retourner, mais que quand même, il fallait bien, car on aimerait tant agrandir la famille. Cette IAC qui a rimé avec douleurs, sevrage, colère, perplexité. Se relancer si tôt sans savoir si c’était vraiment nécessaire. Tellement de Gertrudes réussissent leur 2e en C1 d’après nos proches, pourquoi pas nous ? La grossesse n’est elle pas le meilleur traitement de l’infertilité ? Et puis l’AMH, c’est un marqueur récent, discuté, controversé même. En insuffisance ovarienne, moi, vraiment ? Quelle idée de se lancer dans une PMA si vite, entre le déménagement, le mémoire, le bébé. Drôle d’IAC. A peine le temps de commencer à se prendre au jeu. Des piqûres maladroites, des échographies sans tenue adaptée (tunique longue), à peine quelques étoiles dans les yeux devant les follicules. Le négatif a été plutôt bien vécu, il faut bien avouer que l’envie du 2e et l’angoisse de l’échec n’avaient pas eu le temps de se faire un chemin dans nos têtes surbookées. Même qu’on nous a dit que ça avait pas marché parce qu’on n’y pensait pas assez, qu’on n’était pas prêt. Si si ! Ironie du sort.

Et puis l’IAC2. Celle où on y croit, surtout Choubidou, car celle qui avait marché pour le Nano. Et puis celle où on commence à se projeter, à rediscuter prénoms, chambre, date d’accouchement, écart d’âge et organisation pour les vacances (oui, on se projette pas à moitié). Et puis la réponse de marde à la stim. Et l’angoisse qui commence à se pointer. L’IAC faite sans y croire, le le J1 qui se pointe 10 jours plus tard comme une fleur. Oups.

Et enfin l’IAC3. Allaitement 100% sevré, Sp*ciafoldine quotidienne, piquouzes rodées, grosses doses de Ménop%r, l’endomètre triple feuillet, épais, ciblé, parfait. Les deux gros follicules. Les jumeaux pour cet été. L’envie bien présente et qui noue le ventre cette fois ci. L’émotion en imaginant Nano grand frère. Et puis cet oestradiol, si bas et décevant, cette échographie de contrôle qui ne montre pas la croissance folliculaire attendue. Et cet espoir fou quand même présent suite à l’insémination, avec ces mots de la gynéco qui trouve tout parfait, même le taux pourri d’oestradiol. Et puis ce J1 qui se pointe comme le précédent, au boulot, en garde, en plein rush hivernal.

Crevée la Miss Kangourou avec tout ça, + 2kg au compteur, merci les fêtes, la malbouffe et la compensation alcoolique des J1. Les collègues qui s’inquiètent parfois des yeux bouffis par le combo J1/Stim/Fatigue, les retards au boulot avec les échos endochattales du matin, la médaille de l’employée de l’année ne sera toujours pas pour 2015 !

No big deal : Fini les IAC, bonjour la FIV ! En attendant le fameux rdv déjà prévu avec la gynéco PMA depuis le jour de l’IAC3 (elle ne devait pas y croire des caisses quand même pour anticiper autant), on se fait un petit bilan de J3 auto-prescrit pour checker la réserve ovarienne et voir pourquoi la stim est si décevante. Bordal j’avais des follicules de folie avec des taux d’E2 à plus de 500 il y a deux ans. A J12. Là on a atteint misérablement les 200 à J15. Kesako ?

Résultats du bilan de J3 : FSH à quasi 11UI/l, et surtout … AMH à 0.19ng/ml. Effondrée l’AMH. Bye bye la réserve ovarienne. Confirmée et avancée l’IOP. Passer de 0.8 à 0.2 en 6 mois de PMA, check. Voir s’envoler une FSH toujours restée rassurante, check. La claque.

Finalement, cette IOP, c’est une claque en plusieurs étapes. Il y a deux ans, une IO suspectée, débutante, qui permettait de sortir de la case si inconfortable de l’infertilité inexpliquée et d’avoir droit à une prise en charge pmesque rapide. Et efficace. Alors certes, l’annonce diagnostique avait été brutale et peu rassurante, mais vu ma super réponse de l’époque aux stim, une partie de moi continuait à croire que peut être, on avait été impatients et que Nano serait arrivé sous la couette avec le temps. Mais on avait rien à perdre, alors tant pis pour les copines psychiatres qui se prennent pour des gynécos AMP version « c’est dans la tête, je suis psy, je le sais », on avait fait les IAC, et on avait eu le bonheur de voir arriver le Nanoboy. Limite elle était cool cette IO si peu avancée, qui nous donnait droit au billet express pour le bonheur une fois diagnostiquée.

Et puis la 2e claque d’août dernier, l’IO qui semble avoir évolué, un CFA et AMH qui baissent drôlement en trois ovulations (grossesse et allaitement). Mais des marqueurs qui restent pas si catastrophiques d’après Doc Gynéco. Une IO bien moins sympathique, qui vient nous casser les pieds quand on aimerait l’oublier un an ou deux. Qui nous oblige à foncer. Sans totalement croire que ça changera quelque chose à ma réponse à la stim (mais quand même un peu plus).

Et puis la claque finale, cette IOP qui est passée de douteuse à réelle et avancée.

Du coup, le rdv FIV est tombé à point nommé à J6, 8h après réception de l’AMH.

Bilan : la gynéco n’a pas été rassurante. On a bien cru qu’on allait repartir avec notre dossier sans même avoir droit à une tentative de prise en charge. Elle nous a finalement proposé une FIV bourrin, alias une FIV avec grosses doses de Menopur, en protocole court antagoniste pour éviter que mes ovaires ne se réveilent pas si on les bloque trop fort. Enfin un début de FIV, avec écho précoce pour vérifier que plus de trois follicules, sinon, game over, on arrête tout. Cette FIV sera a priori une FIVU, car si échec, elle ne voudra pas réessayer sachant nos faibles chances avec mes gamètes de la mort. Sauf si beaux embryons, dans ce cas on aura droit au package total, mais elle est très pessimiste. Elle qui balayait mes questions sur le DO d’un revers de main il y a 6 mois a recommencé à m’en parler comme de l’option qui serait sans doute la nôtre dans quelques temps. Gloups.

Voilà comment on passe de l’infertilité inexpliquée option légère IO débutante suspectée à l’IOP avec AMH effondrée avec droit à une FIVU puis bye bye les gamètes !

Du coup voici le plan d’action :

  • FIV en mars, dans un cycle et demi. Stimulation Ménopur 300UI de J1 à J6, écho « ça passe ou ça casse » à J6, ponction à J12-14, et éventuel transfert de 2 embryons J2-3. (et accouchement des chérubins pour Noël) (on a dit pas de projection)
  • 2e avis au CHRU de mon coin dans une semaine. Notre cas est passé de simple à désespéré (si on en croit la tronche blasée de ma gynéco devant mon AMH de mamie), du coup on va voir les universitaires.
  • Avis pontes parisiens. Rdv pris dans deux mois avec deux renommés spécialistes des beaux quartiers de la capitale. On va aller se ruiner un peu pour le plaisir, pas question de renoncer à mes gamètes merveilleux et irremplaçables sans avoir tout tenté. Merci aux copinautes pour les adresses !
  • Opération couette. Les nanas en IO sont du genre à faire des bébés couettes. C’est Doctissimo qui l’a dit. La preuve, la moitié des nénettes en IO avec des AMH de marde ont fini avec un bébé couette d’après mon étude réalisée sur une dizaine de signatures de forumeuses en IO ultra sévère « Ovulette69 binomette de poilue66 et marraine virtuelle de Bibou5, AMH à 1.2 – Gygy dit ke c’et foutu aidé moi les fiiiiiiiiille –– Bb1 surprise est arrivé, ❤ ❤ ❤ ». Donc d’ici la FIV, c’est reparti pour le poney programmé, youpi ! En vrai j’y crois au bébé couette. 5% de chances par cycles a dit Pubmed (un peu plus fiable que Docti).
  • Se renseigner sur le DO. Cheminer un peu sur le sujet. Un bébé DO après un bébé bio, ça peut être particulier. Surtout quand le bébé bio n°1 est une copie conforme de moi-même. Si vous avez des lectures ou blogs à me conseiller d’ailleurs, je prends.
  • Mettre des sous de côté pour 2017. Un DO ça coûte cher, et ça se prépare. Surtout qu’avec le peu de réflexion déjà commencée, on partirait sur un DO anglais ou danois avec levée d’anonymat possible à la majorité de miniNano. Idéalement un partage d’ovocytes avec une donneuse pmette plutôt qu’une donneuse « altruiste » pure. Bref, tout cela coûte cher, et se prépare longtemps avant.
  • En attendant, profiter des six semaines de vacances « hormones free » qu’il me reste : pas de Gonal, Menopur, pas d’hormones de femme enceinte, pas de prolactine d’allaitement, rien, pause. Repos. Ouf.
  • Profiter du petit bonhomme qui fait ses premiers pas sous nos yeux attendris et émerveillés, réaliser chaque jour la chance immense qu’on a de l’avoir lui, et envisager tout doucement une vie à trois plutôt qu’à 5 ou 6 comme dans nos rêves les plus fous. Penser très fort aux copinautes qui restent encore sur le quai en ce début d’année. Carotte, Julys, PetitOeuf, Litte Wife, Petit Hérisson, Simone, ILGC, et tant d’autres.
  • Envoyer enfin mes cartes de vœux qui ne sont toujours pas finies. Promis, je fais cela très très vite !
Publicités

90 réflexions sur “Une claque en trois temps.

  1. Je savais pas que tu avais essuyer 3 échecs d’IAC 😣 dur dur je suis vraiment triste pour vous.

    Et puis J’imagine à peine la claque à la réception de cette amh qui s’est effondrée 😦 j’en suis vraiment désolé (si seulement on pouvait en faire don)… mais je vois que tu avances; que tu vas contrer DN qui porte vraiment bien son nom de LP…

    Avoir plusieurs avis est tjr intéressant mais j’espère que cette fivU va vous apporter un merveilleux cadeau de Noël 2016 à tous les 3 🎁💕

    Pleins de bisous jolie MissKangourou et de force pour affronter tt ça !!

  2. Ils font mal ces diagnostics, qui viennent partiellement expliquer l’inexplicable…
    Ce que je crois, c’est que l’option FIVU me paraît un peu précipitée. J’espère donc que tu auras d’autres avis (dont celui du Dr D?)
    Après, par expérience, la FIV 4, où j’ai été gavé de Pergoveris, a été la plus catastrophique. Je ne sais pas si dans nos cas il ne faut pas prioriser peu de follicules, mais de bonne qualité…
    Pour ce qui est du don, on l’a déjà évoqué toi et moi. Je suis persuadée pour avoir lu quelques témoignages, qu’il n’y a pour l’essentiel que ce que tu projettes vraiment qui compte. Combien de couples, même adoptifs, finissent par trouver de troublantes ressemblances avec leur pitchoune? Au-delà de la génétique, on transmet tant à un enfant qu’il finit forcément par avoir de nous. Une intonation, une gestuelle, des mimiques (et je ne parle que de l’aspect physique !!).
    Après, évidemment, c’est sain que vous vous questionniez.
    Quant au choix d’un don partagé, tu peux nous en dire plus? Bisous.
    Ps: en mars, on sera dans presque le même bateau du coup ! Puisse-t-il nous faire monter dans le train… 😉

    • Tout à fait d’accord avec toi.
      On va testé l’option FIVU bourrine, mais je pense que certains protocole plus doux, FIV sur cycle naturel ou légères stim peuvent être plus adaptés à mes petits ovaires fatigués.
      Pour le don, je suis convaincue aussi. Juste besoin de réfléchir et de mettre des mots, notamment au risque de différence entre les deux, c’est déjà si souvent difficile d’être le 2e dans une fratrie. Je pense pas qu’il faille prendre cette décision à la légère, sans avoir réfléchi à tout ce que cela implique.
      Pour le partage de gamètes, le principe me plait bien. En Angleterre, une FIV coûte très cher, et n’est pas remboursée par la « sécu locale » après je crois trois transferts. Du coup on propose aux couples souhaitant pousruivre l’aventure de financer leurs FIV, et il existe une option partage d’ovocytes avec une receveuse. Cette option est proposée pour les couples avec une stérilité masculine ou tubaire, et une qualité d’ovocytes correcte. Cela permet à ces couples de poursuivre la PMA sans se ruiner. Et j’aime l’idée que la donneuse ne subit pas ces traitements et leurs risques pour moi, mais pour son projet à elle avant tout. Elle accepte que son anonymat soit levé à la majorité du bébé issu du don si celui ci souhaite connaître « son origine », chose qui me plait aussi. Seul (gros) hic de ce type de FIV, le coût. Environ 8000€ pour l’Angleterre, 6000 pour le Danemark. Mais ça reste une option qui peut être réfléchie si l’absence d’anonymat est très importante.

            • Oui, on va voir nos familles. On en a vraiment besoin… ♥♥♥
              La hernie c’est rude… J’ai un fragment qui se balade dans le dos et apparemment il faudra envisager l’opération. J’ai du mal à en parler parce que je gère mal l’inactivité et tout ce temps disponible où je cogite +++…

      • Merci de m’en apprendre davantage sur le partage d’ovocytes. Je ne sais pas trop quoi en penser, et en même temps, je me dis qu’il n’y a rien d’idéal…
        Que le partage permette de faire des économies, c’est chouette. Mais ça les oblige à « sacrifier » une partie de leur récolte, diminuant donc leur chance et augmentant le risque de subir une nouvelle FIV onéreuse…
        Quant à la qualité correcte, j’avoue pour ma part que je suis tellement marquée par nos diagnostics tardifs que je ne serai pas capable d’avoir confiance. C’est idiot et discriminant sans doute, mais je préfère que la fertilité soit prouvée…
        Quant à la levée de l’anonymat, a-t-elle le choix, ou est-ce une condition pour bénéficier d’une FIV moins chère par le biais du partage?

        • En Angleterre le don de gamètes n’est plus anonyme, c’est légal depuis plusieurs années, et donc cela ne peut être remis en question, ce qui limite du coup les donneurs. Les patientes payent un prix par transfert, donc avoir une grosse récolte ne change pas le souci, 6 transferts = 6 paiements. On ne propose le partage d’ovocytes qu’aux couples dont la femme a de beaux ovocytes ou stérilité tubaire pure, donc même fertilité potentielle qu’une donneuse nullipare. Mais je comprends très bien que tu préfères une donneuse fertile prouvée vu qu’on ne sait jamais si il n’y a pas une anomalie méconnue qui explique en fait le parcours FIV de ces couples anglais.
          Quant aux statistiques de résultats, ils sont très bons. En Espagne, beaucoup de cliniques surstimulent les donneuses pour avoir plein d’ovocytes à partager entre receveuses, je ne pense pas que la qualité soit au rendez vous dans ces cas non plus. Je ne sais pas pour la RT.
          Bref, plein d’avantages et d’inconvénients aux approches, et clairement le partage d’ovocytes en FIV anglaise n’est pas le plus éthique, car cette technique est permise par un défaut de prise en charge des couples, cf le blog de grumpy. La solution serait de vraiment leur permettre de faire au moins leurs 4 FIV avec autant de transferts que souhaité. Mais vu que c’est pas possible pour le moment, cette solution a des avantages pour celles qui le souhaitent. Rien n’est simple et parfait c’est sûr.
          Après, pour moi, l’anonymat complet est vraiment trop compliqué à envisager pour le moment. A réfléchir..
          Bonne journée jolie Julys!

  3. Je ne savais pas que ce que tu traversais ces dernières semaines 😦 . Ce que je note c’est que tu as bien fait de te relancer des maintenant que d’avoir attendu 1 an ou plus. Pas de regret au moins. Je n’y connais rien à l’IO alors je ne vais rien dire sur ce sujet mais j’espère qu’avec tous ces RDV quelque chose de positif ressortira pour mettre sur votre chemin le petit deuz et Troiz en même temps , tant qu’à faire 😉
    Bravo à Nano pour ces premiers pas en bipèdes. Je t’envoie tout plein de bisous et je croise tres tres fort pour toi !

    • Exactement. Je crois que je vais aller chercher un chien ne serait ce que pour mettre toutes les chances de mon côté. N’empêche il y en a plein des Gertrudes sur Docti, alors pourquoi pas moi?

  4. Coucou c’est la Gertrude 😊 ! Comme quoi j’espère que tu en seras une !!! 😃 et elles ne sont pas toute sur docti!
    Je suis retournée par ton post , vraiment 😞…ça me rend tellement triste pour vous cette dernière carte si vite abattue et je connais ma chance inouïe , notre miracle , mais des fois on perd la boule et on se croit être redevenue fertile …. Je pensais justement reprendre les préservatifs après la naissance juste 6-9 mois mais la du coup je me pose la question .
    Je suis tellement désolée pour toi je connais ce sentiment de course contre la montre injuste ….
    Ça me paraît aller tellement vite cette FIVU ….
    Je croise fort pour vous et pense à vous fort .
    Des bisous

    • Coucou la Gertrude !!!! Eh oui, y en a des biens, et des pas sur Docti!
      J’avoue que je regrette parfois d’avoir attendu 9 mois avant de relancer les essais. Mais ça me semblait si tôt déjà ces 9 mois. Donc on s’est promis que si 2e bébé il y a, pas de contraception ensuite. On est pas trop d’accord sur le princiope de la FIVU, peu adaptée aux IOP et un peu trop définitive. On veut bien tenter évidemment mais pas tout abandonner si ça ne fonctionne pas. Bref, on verra. Je veux être une Gertrude aussi 🙂

  5. 💩💩💩
    J’adore le « c’est docti qui le dit ». Je suis partisane de toujours garder dans son esprit la possibilité d’un bébé couette. Ma gyneco doc de FIV nous disait de tenter d’avoir tj des rapports réguliers car « on sait jamais ». Puis franchement, c’est plutot pas trop désagréable 😉
    Je suis pas doc maus vu que tu continues d’avoir des cycles réguliers, pourquoi ne pas tenter également une FIV sur cycle naturel ? Sur un malentendu… Ptbichon et plein d’autres nous ont prouvé que la qualité prime sur la quantité…
    Sinon, je t’embrasse et je serai là pour t’accompagner dans cette FIV.
    Ah et je trouve ca genial le partage d’ovocytes ! Je réfléchis actuellement pour un don justement… Mais je dois en parler à l’homme.

    • Je ne tente pas car on ne m’en a pas parlé tout simplement. Ma gynéco est un peu vieille école, rapide et efficace, mais peu renseignée sur les traitements d’exception et les cas difficiles. D’où nos 2e avis. A l’écouter on serait en Espagne dans 5 mois, nous on n’en est clairemnt pas là.
      Le partage d’ovocytes c’est chouette, même si j’imagine que les pmeettes concernées préfèreraient garder leurs ovocytes pour elles et avoir des traitements gratuits. Donc éthiquement ce n’est pas si simple. Mais c’est un autre débat.
      Gros bisous Gertrudette!

  6. Je suis désolée pour cette claque et ces temps.. C’est chouette d’arriver à en parler avec autant d’humour.
    J’espère fort que cette fiv ou vos ébats sous la couette cloueront bientôt le bec de ta gynéco pessimiste.
    Elle est à combien ton AMH? Car je sais que la mienne est pas folichonne et pourtant la couette marche plutôt bien.. du coup, j’ai toujours pensé que cet indicateur était bancal.

    • Mon AMH était à 1.4 en 2014, 0.8 en 2015, et 0.19 en janvier 2016. Mais FSH à 11, norme inférieure à 7, donc indicateur bancal mais surtout précoce. Après qui dit IO débutante ne dit pas forcément infertilité, juste hypofertilité et FCS multiples éventuellement. Selon la cause, ça peut évoluer tranquillou sur 10 ans ou comme chez moi sur quelques années très rapidement. On n’est pas tous égaux mais cet indicateur était tout à fait corrélé avec ma situation en tous cas (infertilité vite réglée avec AMH à 1.2, plus compliqué avec AMH à 0.19)
      Bisous ma jolie et bises à Chispa!

  7. Ah merde, tes recherches sur l’IO et l’AMH m’interpellent ! Pourquoi que j’ai toujours pas de bébé couette moi alors ? C’est pô juste tiens ! 😉
    Je compatis ma belle pour l’avoir vécu, le choc, la claque de ouf, sortir de là au radar, marcher à l’aveuglette sans rien comprendre de ce qui t’es arrivée.
    Je ne sais pas trop quoi te dire, tu as les bonnes démarches, réfléchis au DO, aux possibilités France/étranger, anonymat ou pas …
    Plein de courage.

    • Fonce sur Docti, et ta vie va changer 🙂
      J’ai retenu que tu avais beaucoup picolé suite à tout cela. C’est prévu ici aussi du coup! Oui, on fait ce qu’il faut, et on est en début de parcours, donc ça va. Et puis le DO fait de bien jolies familles n’est-ce pas? Donc une grosse claque mais pas de désespoir ici.
      Bisous

      • Ouaip, bu et fumé, la musique à fond sur des chansons ultra dépressives. Il faisait un temps splendide, on était au mois de mai. Evidemment le coup de téléphone à ma meilleure amie et ma soeur. 2 heures après, on était au soleil en train de jardiner.
        Pas de désespoir possible, la vie est tellement belle.

  8. Quand j’ai découvert les causes de mon infertilité j’ai moi aussi fait une enquête à l’arrache sur le oueb et j’avais collecté une 50aine de témoignages d’Io qui se terminaient par un bb couette, iac ou fiv. Alors c’est possible ! Il faut mettre toutes les chances de son côté. Le destin est imprévisible. Profite bien de ton nano en attendant. Le mien a commencé à marcher aussi, qu’est-ce que c’est mimi !

    • C’est adorable hein! Je craque complètement de voir mon mini poussin faire ses premiers pas , et depuis quelques jours il court partout et marche les yeux fermés (ça l’éclate!)
      Oui plein de happy end sur les IO des forum. Qui sait?
      Merci pour ton passage et bisous à Kundera!

  9. Fiouuuuuu, la claque. C’est quand même dingue de passer à « trop fastoche le yack 2 qui donne un bébé » au « une fiv et au don! »
    Les boules sérieux.
    Et je sais comme vous tenez à votre grande famille. Je crois encore à vos jumeaux par fin! Et je croise fort. Des bisous

  10. Bonjour Miss Kangourou😉,Sauf erreur de ma part, je crois que tu es proche de Frite ville (lisant pas mal de blogs, je me trompe parfois). J’ai été prise en charge à S…t Sau…e pour mes jumeaux. Petit centre bien réputé me semble-t-il. Pourquoi pas un avis là bas. Sinon, très bons échos sur le Chu. Pas simple ce parcours, la sensation d’un compte à rebours oppressant en te lisant. Et ces choix cornéliens. Courage 💖. Ah oui, par curiosité, pourquoi une donneuse pmette ?

    • Oui, tu ne te trompes pas, une Ch’ti 🙂
      Saint s*lve a bonne réputation, mon centre aussi, et je passe au CHU la semaine prochaine. Le truc c’est que pour les IOP les techniques un peu douces et nouvelles ne sont pas trop faites en province. Je vais aller vérifier au CHU mais c’est pour cela que je vais consulter les pontes parisiens qui ont fait des merveilles chez les copinautes.

      • Je comprends. Cela dit, j’ai pu bénéficier d’une imsi dès 2012 ce que certaines peinent à obtenir parfois ailleurs. Après c’est un centre privé donc facilités de délais (et le seul dans ma campagne donc pas le choix 😉). Bon courage dans tes démarches et ne culpabilise surtout pas, tu as vraiment réagi très vite sans faire l’autruche (ma grande technique 😄). Bon dimanche !

  11. Viens de lire ton explication pour la donneuse chez Julys, très intéressant et « déculpabilisant » pour la bénéficiaire je trouve.

  12. J’avais fait 2 FIV en mode bourin et le deuxième avis qu’on avait demandé, penchait plus sur une stim douce. Il nous avait confirmé que beaucoup de femmes IOP tombaient enceintes naturellement, mais c’est plus long. Je ne l’avais pas pris au sérieux…

  13. Oh non…. Quelle garce cette IOP…. En plus du boulot, du mémoire et tout le reste, ça doit pas être facile à gérer toutes ces émotions… Courage…
    (Hors sujet : merci ++ pour ton article allaitement qui m’aide bien!)

  14. Coucou miss kangourou,
    Je découvre ton blog grâce à la super envolée des cartes de vœux… je n’ai pas lu les commentaires précédents ….beaucoup de docs ne tiennent pas compte de l’AMH pour l’établissement de leur diag..cette donnée est très controversée…pour ma part, après mon opération de l’endométriose, elle était tombée à 1 puis 1 an après, elle était de 2.5… mon gyneco m’avait même demandé si je n’étais pas allée à lourdes entre temps tellement il trouvait cette hausse suspecte….;-)… après plusieurs fiv échecs, je rencontre un super gyn à paris (pour la fiv 6) qui ne souhaite pas contrôler à nouveau mon AMH tellement cette donnée est insignifiante pour lui…à l’issue de cette fiv 6, je suis tombée enceinte.. après l’accouchement, recontrôle AMH qui est tombé à 0.20…..(mon amh avant de tomber enceinte devait donc être basse)… j’étais désespérée. Je viens de la recontrôler (9 mois après mon accouchememnt), elle est de 0.9… comme quoi franchement elle fluctue énormément… mon gynéco m’a également dit que cette valeur peut énormément fluctuer si elle est contrôlée juste après un accouchement ou pendant un allaitememnt/sevrage….bref plein de sons de cloches différents……des bisous

    • ça y est je viens de lire les autres com’ ;-)… je vois que tu vas voir le super doc C!!! il est absolument génial !! très humain et pro (pour lui le no stress est très important).., il est belge..ce qui n’est pas pour me déplaire étant donné que les techniques la bas sont parfois mieux rodées qu’en France… je suis également en IOP comme tu peux t’en douter au vue de mon com’ ci-dessus et mon cas « compliqué » ne semblait pas du tout l’effrayer… et ça a marché…;-)…. des bisous

    • L’AMH en cas d’endométriose est particulièrement faussée car varie énormément en fonction des kystes, chirurgies, etc… En cas d’iop pure c’est très différent car c’est le reflet de la pathologie et ça varie moins. L’iop c’est un ensemble d’arguments, AMH, FSH, CFA, cycles courts et réponse au ttt
      Ici malheureusement pas de doutes. En tous cas étant jeune, je sais que les bons gynéco vont tenter des trucs, alors on fonce !
      Merci pour tes mots

  15. Oh merde, pas cool l’IOP… allez j’espère que vous n’aurez pas besoin d’aller jusqu’au DO…

  16. 😦 pas glop tout ça ma belle. Il vous reste plein de pistes mais wow la claque. Je fais mon bilan le mois prochain et je redoute beaucoup de vivre la même chose que toi. Le fait d’avoir eu une pma « facile » ne nous prépare pas à ça c’est sûr. Moi aussi jme rêve en Gertrude… mais malheureusement pour qu’il y ait des Gertrudes il faut bien qu’il y ait les autres, pauvres mortelles. Je t’embrasse fort et bravo au petit Nano tout chou !

  17. Aw… je suis triste d’apprendre ces nouvelles, ça n’a vraiment pas du être facile… Je croise fort les doigts pour une bonne réaction à la FIV et pour que les autres rdv prévus vous proposent des protocoles différents peut-être? Je t’avoue que j’y croyais aussi trop pour vous à l’IAC gagnante.
    Bon et sinon bravo à Nano pour ses 1er pas et bon courage à vous! Le Renardeau a fait les siens mi-décembre et depuis c’est la course 😉 Bisettes

  18. Coucou !!! Rolalala ca fait beaucoup!! Bon tu es une fille super top qui prend tout bien en main, ça va le faire !!! Pour une autre raison mon traitement 2 etait plus complique que le 1. C’est une grosse claque. Je pense tout fort à toi 💚

  19. Je suis ton blog depuis plusieurs mois. J’ai 24 ans, essai bébé depuis 16 mois, AMH à 1,1 et 3 pauvres petits follicules antraux….. Tu es le cas que j’ai trouvé qui se rapporte le plus au mien….
    Je ne veux pas passer par la case PMA tout de suite et souhaite au début tester une méthode, la naprotechnologie qui optimise les cycles pour avoir avoir un bébé naturellement… J’ai quand même un rendez en centre PMA pour voir ce qu’il me propose et si je dois vraiment me dépécher… A suivre !

    • Je ne connais pas la naprotechnologie tu nous en dis plus ?
      Très franchement, attends quelques mois si vraiment tu y crois, mais sinon fonce en pma. Tu as une iop certaine, et avec ces chiffres, si tu suis ma cinétique, profite de ces quelques follicules pour avoir un bébé avec tes gamètes tant que c’est possible. Même si tu es très jeune, beaucoup de filles avec des IOP se retrouvent en don d’ovocytes avant trente ans. Mon poussin est arrivé en deux IAC avec ton AMH, et je ne regrette pas d’avoir foncé.

        • Normales ! Enfin j’ai été contrôlé à 6,2 pour la fsh et 4 mois après à 8…
          Pour les follicules entraux j’en avais 11 en septembre et 3 en janvier…
          La naprotechnologie est une méthode sponsorisée par les cathos : on est suivi par une monitrice, on doit s’auto observer et tout noter dans un tableau. Au bout de 2-3 mois on voit un médecin formé à cette méthode qui décide de prescrire des examens supplémentaires et prescrire le cas échéant un traitement. Ils font tout pour optimiser au mieux le cycle et se vantent d’obtenir de meilleures résultats qu’en FIV… j’ai en tout cas déjà arrêté le gluten et les produits laitiers comme ils le conseillaient (au moins je peux un peu agir. ..)
          Et sinon à propos de lAMH j’ai pu discuter avec un professeur de médecine endocrinologue spécialisé en gynécologie qui m’a dit que l’AMH c’était que des bêtises et que je ne devais surtout pas me précipiter en pma… je ne sais que penser !
          Merci en tout cas de ta réponse 🙂

          • Je ne suis pas d’accord avec lui, et les avis des grands professeurs, je ne les crois plus depuis longtemps, je préfère les études cliniques et les recommandations d’expert. Tu connais mon avis, j’espère que tes efforts te permettront de donner raison à ce Pr, donne nous de tes nouvelles à l’occasion 😘

  20. Un Gros bizou la belle. Je connais bien ton problème, et je suis vraiment désolée pour vous. Après, ce n’est peut-être pas ce que tu souhaites entendre mais le choix du don d’ovocyte avait finalement cheminé assez vite en moi grâce au soutien sans faille de l’équipe pma de mon CHU qui m’avait aidé à dédramatiser et déculpabiliser. Si tu veux en parler à un moment n’hésite pas à me mettre un mail.

    • Merci pour ton comm’. Pas encore prête pour le DO, ça chemine, mais c’est pas évident pour moi, surtout avec un bb bio déjà là. Et l’anonymat définitif me gêne beaucoup, ainsi que le business de la fertilité associé à tout ça, j’ai besoin de trouver la clinique, le lieu, et les modalités qui me conviendront éthiquement parlant. Et de faire le deuil du bb bio. Bref, encore du boulot!
      Mais je penserai à toi avec plaisir si on en vient là. Merci en tous cas

  21. Oh je suis navrée de lire ce bilan et cet enchaînement d’échecs…😔 C’est super que tu gardes espoir ! Comme tu dis les ptits miracles arrivent, et sinon je croise d’ores-et-déjà pour que la FIVU soit une réussite et te donne au moins 2 beaux embryons à transférer et qui sait des jumeaux pour Noël ! 😊🍀🍀

  22. Oh lalala, ces nouvelles pas top du tout:-(
    Un gros bisou, de l air montagnard pr éclaircir les idees embuées, des pensées positives pr contrer celles négatives qui se pointent certainement par momebt… et du couraaaage !
    Bisous

Laissez moi un petit mot, soyez moins timide que moi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s