Nano est arrivé :-)

Notre bébé kangourou est sorti de sa poche à 23h30 après un accouchement de rêve à presque 40SA (à part que y a pas, ça fait trop mal, nos mères sont mes idoles 🙂
Comme nous le pressentions c’est un petit garçon, toute petite crevette de 2kg795 (spécial pour milliette).
Je vous souhaite à toutes ce bonheur si attendu et si doux… ❤

Publicités

[Grossesse] DPA versus DPO…

« Alors, toujours rien ? – Il préfère rester au chaud ?- Tu ne trouves pas le temps trop long ? – Ma pauvre, tu dois en avoir marre… »

Voilà un échantillon des petits messages qui commencent à arriver sur le smartphone de Miss Kangourou et Mr Choubidou. Les appels de la BM et des copines « juste pour prendre des nouvelles » se multiplient, tout le monde est sur le qui vive… ça ne la dérange pas la Miss Kangourou, elle faisait pareil quand une amie était sur le point d’accoucher, tout silence radio de plus de deux jours étant interprété comme un début de travail potentiel… Mais là c’est tout différent  🙂

La DPA c’est dans 15 jours tout pile. Bon, potentiellement, entre aujourd’hui et dans 3 semaines maxi, mais officiellement, le terme c’est dans 15 jours. Est-ce qu’elle trouve ce temps long ? Un petit peu, il faut bien avouer qu’elle a hâte de rencontrer son Nano, de le découvrir, le bisouter, le câliner. L’impression de l’attendre depuis bien plus que 9 mois. Deux semaines, quand on compte les jours, les heures, quand on se demande si « ça y est » à chaque nouveau symptôme, chaque crise de contractions plus régulières, comme dimanche soir, où il y a eu ce faux travail qui a bien failli les emmener à la maternité. Donc oui, deux semaines sur le qui vive, ça peut paraître long, surtout quand les activités et rendez vous qui rythmaient les journées au début du congé mat’ se raréfient progressivement, ben oui « au cas où », on n’a pas prévu grand-chose ces jours ci, sauf du boulot universitaire. Et la motivation pour écrire l’article de la thèse est égale à celle d’aller se balader nue dans un supermarché.

Mais en réalité, ces 15 jours à venir, ce sont deux semaines de bonheur, à profiter de ces derniers moments en mode 2 en 1, à sentir le petit bout jouer avec les mains de son papa. A regarder ce gros bidon qui est plein de vie, à avoir des fous rires en le voyant se déformer. A voir le bonheur et la fierté dans les yeux de Choubidou quand ils se posent sur le bidon en question, à profiter des petites attentions et des moments de tendresse et de douceur à deux, en attendant d’être trois. Après 15 années d’amour et de complicité, c’est un sacré ouragan qui arrive dans notre petite vie de vieux couple, ces moments sont donc précieux. Alors le mal de dos et autres insomnies, on s’en fiche, ils sont là pour permettre à Nano de se faire beau et joufflu pour sa première sortie…

15 jours avant la date prévue d’accouchement, l’attente… ça lui a rappelé un autre sigle bien moins sympathique qu’elle a découvert sur le net, sur les forums, il y a deux ans, les DPO. C’est fou la différence entre les days-post-ovulation et les days-pré-accouchement (autre traduction possible des DPA ;-). Dans les deux cas, on scrute les symptômes, on se dit que notre vie peut changer du tout au tout en un instant. Dans les deux cas le temps se ralentit, chaque heure semble durer une journée. Mais savoir qu’à l’issue des DPA, si tout se passe bien, un petit bout sera là (oui, le « si tout se passe bien » n’est pas encore sorti des phrases de Miss Kangourou), par rapport à ces DPO qui sont si rarement suivis du bonheur tant attendu… Voilà ce que Miss Kangourou a envie de répondre à ces personnes qui lui demandent gentiment comment elle se sent, si c’est pas trop dur la fin, si c’est pas trop long. Ce qui est long c’est d’attendre ces dpo, avec ces symptômes, sans la moindre garantie que ceux-ci seront le début du bonheur si attendu. Si tous les DPO finissaient comme les DPA, par le bonheur de donner la vie, ce serait quand même plus facile..

Bref, Miss Kangourou est en DPA, et tout va pour le mieux !

La Zappette était sensée passer ces DPA avec elle, ayant le même terme, comme elles avaient passé leurs DPO « ensemble », il y a près de 9 mois, mais la coquine a décidé de prendre de vitesse Miss Kangourou, et de mettre au monde son BabyYack avec quelques jours d’avance    🙂   (Tu le savais qu’un yack ça court plus vite qu’un kangourou ?)

Plein de bisous et bienvenue au lucky baby de celle qui fut la toute première à commenter ce blog, il y a presque un an déjà    ❤

Et des gros bisous à celles dont les DPO se finissent ces jours ci, en espérant très très fort que ceux-ci aboutissent à des DPA dans 9 mois.