Liebster Award

Ce matin, je découvre la nouvelle folie de la blogo, et ça m’a pris une bonne partie de la journée de lire tous les articles et découvrir vos petits côtés cachés si touchants !

Débarquant avec 24h de retard, je me suis bien fait tagguer la tronche, avec plein de questionnaires différents hé hé !

Merci la Zappette,Tittounett, P’tit Hérisson, Titpouce, Julys, Mlle K, Alice! Du coup j’ai pas tout répondu, sinon ça faisait près de 40 questions, et même mes plus fidèles fans 😉 seraient gonflés au bout de 10 pages égocentriques.

 

Mes anecdotes

  • Comme de nombreuses copinautes, je suis fan de fromage et de vin, même si je ne connais rien en œnologie. Une soirée vin/fromage/pain aux céréales … Le truc qui m’a le plus manqué pendant mes quelques mois d’expatriation !
  • J’ai épousé mon amoureux du lycée, mon premier « vrai » chéri. Avant lui, j’étais sortie avec un looser, qui faisait des bisous dignes d’une serpillière sale, et qui m’a quitté le soir du nouvel an de l’an 2000. Réveillon que j’ai donc passé dans un vieux fauteuil lovée contre mon meilleur pote de l’époque, Choubidou, à regarder les feux d’artifices des différents pays qui passaient le cap de l’an 2000 toutes les heures… quelques semaines plus tard, on échangeait notre premier bisou, un moment magique, qui n’avait rien à voir avec le souvenir visqueux que j’avais de cet acte étrange…
  • Je suis une fichue idéaliste rêveuse toubib et végétarienne qui pleure devant le JT quand c’est trop moche, qui signe des pétitions qui servent à rien, et qui aimerait sauver le monde telle une vraie candidate Miss France (mais pas en taille 34-36, plutôt 40-42), caricaturale …
  • Je suis donc ultra sensible, une braillou comme on dit chez moi, et les hormones n’ont rien arrangé, un très bon public pour tous les trucs TV : Je chouine systématiquement devant les trucs pseudo émouvants (4 mariages et une lune de miel pour te donner une idée), j’ai très peur devant les séries à « suspense » (Je ne peux pas regarder un épisode d’Esprit Criminel seule) et je suis incapable de voir un film d’horreur depuis mon adolescence sans en rêver pendant 2 nuits au moins ! J’ai toujours peur quand je referme une armoire miroir de voir apparaître un fantôme ou autre indésirable derrière moi comme dans les films 🙂
  • J’adore voyager avec Choubidou, surtout quand ça nous permet de voir des animaux dans leur milieu naturel. Nous avons eu la chance de bien en profiter ces dernières années et de passer entre autres quelques jours mémorables dans la forêt amazonienne en Bolivie, juste un guide et nous, ça restera l’un des trucs les plus incroyables que l’on ait ressenti en voyage… Et les centaines de piqûres de moustiques associées avec !
  • J’ai été fan de la série Dawson, genre j’ai tous les dvd et je les ai vus des dizaines de fois, j’envisage très sérieusement de recommencer pendant mon congé mater. J’avoue…
  • Je crois à l’astrologie (un petit peu), et espère très fort accoucher après le 23 novembre pour que mon bébé soit Sagittaire plutôt que Scorpion, tout en mesurant parfaitement le degré de ridicule de ce détail !
  • Je ne supporte pas les parfums. J’ai toujours détesté ça, au point d’éviter de faire la bise à des personnes parfumées, surtout les garçons qui en mettent sur les joues ! Je suis très difficile pour les produits de cosmétique par conséquent, ce qui rend dingue ma mère et ma BM. Choubidou n’en a jamais porté, malgré les cadeaux de son entourage (qui a fini par piger que c’était une dépense inutile du coup), et j’ai très peur que Nano veuille en porter… Névrosée moi ?
  • J’ai la phobie des requins, surtout les requins blancs depuis que j’ai vu les dents de la mer à l’âge de 6 ans. Je ne peux pas supporter la vue d’une de ces grosses bêtes, même en photo, ce qui est en fait assez fréquent (si si !) vu la fascination des gens pour ces horribles trucs. Ce qui ne m’a pas empêché de me mettre à la plongée, mais que dans des endroits relativement soft et shark-free.
  • J’ai très peur que mon bébé soit moche, genre vraiment moche, rougeaud avec des yeux globuleux, un nez pointu et un filet de bave.
  • Je ne suis pas une vraie fille. J’ai marché trois fois avec des talons, pendant 1h30 maxi, un fiasco, je ne sais pas me maquiller, galère avec le vernis et n’ai jamais mis de fond de teint, je préfère les jeans-converse aux robes, et je déteste le rose ! J’ai parfois peur que Nano soit une fille juste parce que je ne veux pas l’habiller en rose …

Les questions des copinautes

  • Que serait ton pouvoir magique ? Avoir une mémoire photographique, très utile pour la médecin distraite que je suis !
  • Quel métier voulais-tu faire étant petit(e) ? Pianiste dans un orchestre classique
  • Quel métier voudrais-tu faire à présent ? Le mien, il est pas facile tous les jours mais je l’aime !
  • Quel est ton sigle préféré en PMA ? PB, comme Zappette, surtout quand c’est Choubidou qui le dit !
  • Quel est ton pire souvenir de PMA ? Premier soir de IAC1, craquage et crise de larmes qui a duré des heures, une vraie fontaine, j’ai cru que j’allais m’assécher tellement j’ai pleuré.
  • Quel est ton meilleur souvenir de PMA ? La première fois que j’ai vu Nano et son petit cœur, écho clandestine avec appareil emprunté pendant une garde, émotion à l’état pur.
  • Plutôt champagne ou mojito ? Comme Julys, Royal Mojito !!
  • Quel est ton prochain projet à court terme (hors PMA) ? Préparer ma valise pour la mater. A 36SA, il serait temps, mais je bloque sur cette étape.
  • Quelle est l’activité/sport/loisir où tu excelles ? Cuisine indienne et végé, j’adore épater mes potes carnivores avec des petits plats !
  • Combien de temps par semaine passes-tu sur ton blogue ? Ben aujourd’hui, toute la journée, mais y avait plein de trucs à lire !
  • Si tu pouvais vivre n’importe où, où cela serait-il? Là où je vis, dans une région pas très jolie ni très ensoleillée, mais près de tous mes amis et proches, et entre trois capitales que j’adore !
  • Quelle est l’odeur que tu préfères? L’herbe coupée. C’est pas original mais c’est trop ça.
  • Pourquoi ce pseudo? Parce que j’avais pitié des kangourous infertiles aux poches désespérément vides
  • Comment as-tu rencontré ton chéri chéri? Dans la même classe tout le collège et lycée, je l’ai pas cherché bien loin !
  • Si on te disait que tu ne peux faire qu’un voyage dans ta vie mais où tu veux, tu irais où et pourquoi? J’irais en Birmanie, parce que c’est un pays magnifique, authentique, avec une population merveilleuse, et qui a besoin de tourisme responsable. Bref, je rêve d’y aller ! Sinon Namibie …
  • Si tu devais être un animal, tu serais quoi et pourquoi? Un chat, parce que je suis toujours en train de réclamer des câlins, que j’aime me mettre en boule sur un plaid, et que je suis un peu sauvage.
  • Quelle langue aimerais tu parler et pourquoi ? Toutes ! Je ne parle qu’anglais, et encore, et un peu espagnol, car mauvaise mémoire, ce qui est très frustrant après avoir étudié l’allemand pendant 7 longues années pour rien !

Pour les copinautes, je pense que tout le monde a déjà été taggué, mais au cas où, voici ma petite sélection de copinautes que je n’ai pas encore vues:

http://moietdamenature.over-blog.com/?wref=bif

http://tribulationsenpma.wordpress.com/

http://unenfantpeutetre.wordpress.com/

http://flhope.wordpress.com/

Publicités

Pmette Et enceinte

Depuis que la Miss Kangourou affiche son baby bump, elle se demande souvent si la personne en face qui fixe avec attention son ventre est une pmette, un pmec, ou juste un voyeur. Du coup, comme toute pmette qui se respecte, elle n’a évidemment jamais porté de Teeshirt cucul « garçon ou fille » ou autre signe distinctif de PB et affichette « Future maman à bord » dans sa voiture… N’ose pas demander aux gens de lui laisser sa place ni passer aux caisses prioritaires, ne s’estimant pas malade mais chanceuse. Elle ne peut pas s’empêcher d’être ultra discrète au sujet de cette grossesse, voire gênée de ne pouvoir garder cet état secret et intime pour Choubidou, elle et ses plus proches, elle qui n’a jamais aimé être au centre de l’attention (le mariage et la thèse, c’était un défi, un vrai !). Est surprise de constater à quel point ses petits symptomes et le sexe du bébé passionnent les foules bien plus que les piqures de Gonal et la taille de ses follicules l’an dernier…

Malgré ces précautions de base, elle s’est retrouvé à quelques reprises vraiment de l’autre côté de la barrière, à faire souffrir des personnes de part son état.

Il y a quelques semaines, elle s’est rendu à l’anniversaire d’une amie, Miss Parfaite, et s’est étonnée de ne pas voir Miss Frisée, une copine de cette dernière habituellement présente aux différents évènements organisés par la famille Parfaite. S’enquérant de ses nouvelles, Miss Parfaite lui a expliqué que Miss Frisée avait subi une IMG l’an dernier suite à un syndrome poly malformatif de son bébé découvert au 5e mois de grossesse, et ne supportait plus la vue des femmes enceintes depuis, essayant par ailleurs de retomber enceinte depuis 9 mois sans succès. C’est donc la présence de Miss Kangourou qui était la cause de l’absence de cette amie, car Miss Parfaite ne comptait pas supprimer les femmes enceintes de sa liste d’invités. Evidemment, Miss Kangourou s’est sentie extrêmement mal et aurait voulu se cacher dans un petit trou en apprenant cela…

Ca a été l’occasion d’une discussion un peu animée, car Miss Parfaite expliquait que Miss Frisée était devenue associable, évitait toute femme enceinte, et avait carrément piqué une crise en pleine soirée à cause des sujets de conversation qui tournaient autour des grossesses et des bébés, alors que sa DPA était imminente. Miss Parfaite et toute la troupe de fertiles présents estimaient qu’ils n’avaient pas à s’empêcher d’aborder ces sujets, et que la réaction de Miss Frisée était disproportionnée, d’autant plus que rien ne prouvait qu’elle n’aurait pas très vite un bébé, étant tombée enceinte en quelques mois la première fois, etc…

Miss Kangourou leur a donc avoué avoir elle-même évité certaines soirées et que certaines discussions avaient pu lui être pénible pendant les années précédentes, et que les sentiments de cette Mamange étaient compréhensibles, même si en effet elle n’avait pas à être agressive avec son entourage. Que peut être elle avait besoin d’une oreille attentive, de soutien, et de parler d’autre chose que de ce sujet si douloureux lors de ses sorties. Mais la troupe des fertiles n’a pas compris, estimant que leurs situations étaient différentes, et n’ayant visiblement pas du tout réalisé l’effort que ça avait coûté à Miss Kangourou de supporter leurs discussions maman-grossesse-bébé-allaitement l’an dernier entre deux échos endochattales. Elle s’est donc retrouvé seule contre tous à prendre la défense de Miss Frisée, dont personne ne comprenait la tristesse.

 

Hier, c’est avec un énorme baby bump de presque 36SA que Miss Kangourou s’est rendue à une soirée de départ d’une amie. Elle a eu le plaisir d’y revoir un pote un peu perdu de vue, casé depuis plusieurs années, sans enfants, ayant acheté une maison avec plusieurs chambres l’an dernier. Son radar à pmettes/pmecs a sonné assez vite, et elle a donc tenté de rentrer son ventre (sans succès, ça fait bien longtemps qu’il ne rentre plus !), et parlé de tout et de rien sauf du bébé. S’est demandé si elle allait aborder le sujet de la PMA, comment, ne sachant pas si son pote souhaitait en parler, ou pas, et ne voulant pas poser la fatidique question « et vous, c’est pour quand ? », et constatant qu’il lorgnait son bidon avec le regard typique du papa sans bébé…

Après avoir discuté boulot/voyage/amis en commun, elle a remarqué qu’il n’arrêtait pas de faire des références type « celui là est papa, celui là va bientôt l’être, celui là je pense qu’il le sera dans l’année », et a fini par craquer et lui poser la fameuse question en rougissant, ayant l’impression qu’il lui tendait une perche. En effet, il lui a avoué qu’après plus d’un an d’essais, ils débutaient les examens de fertilité et ne savaient pas ce qui les attendaient. Du coup, elle lui a raconté son parcours, et lui a donné plein de conseils pratiques sur les endroits à éviter, les différents médecins du coin, les délais d’attente pour les rendez vous, le déroulement de l’HSG et du spermogramme (Si si !), et l’ambiance s’est détendue. Et pour le coup, le regard douloureux qu’il posait sur son bidon s’est transformé en regard plein d’espoir et ce moment très gênant est devenu un moment de complicité et d’échange sur un sujet encore trop tabou…

Bref, ça lui a fait drôlement bizarre ces derniers temps, à la Miss Kangourou, de devenir la PB d’autres pmettes/mecs, et elle se demande si ce sentiment d’imposture sera toujours là le jour de l’accouchement ! Elle trouve ça pas très juste que le bidon soit le même quelque soit le parcours de la future maman, et aimerait parfois oser porter des pulls imprimé avec un slogan « conçu grâce à la PMA » ou un truc plus fun (des idées??), histoire de donner de l’espoir aux pmettes plutôt que de la tristesse quand le baby bump croise leurs regards.

Et vous, pour les pmettes enceintes, comment gérez vous ces situations ? Pour les copinautes en attente de ce fameux Baby bump, cela vous aide t’il de savoir que la PB de la soirée est passée par une FIV ou autre ?

Petites questions qu’on se pose quand on quitte le côté obscur … Et qu’on ne veut surtout pas faire mal au cœur de nos sœurs de galère..

Merci de vos tuyaux, il me reste un mois à afficher ma proéminence abdominale 🙂

Les Maternelles – Infertilité inexpliquée – Grrrrrrrrrrrrrrrr bis!

Aujourd’hui, c’était le thème « infertilité inexpliquée » sur les Maternelles. Comme toute PB en congé mat’, Miss Kangourou était devant l’émission à 9h pétantes. C’est un sujet délicat, et elle comptait bien sur N Le Breton (dont elle est fan parce qu’elle dit des trucs trop intelligents et trop biens) pour expliquer les choses au grand public et limiter les phrases clichées trop entendues..
En effet, joli début, et belle intro, qui rappelle qu’avant tout qui dit inexpliqué dit incompris à l’heure actuelle, donc potentiellement traitable. Ca lui a rappelé son histoire, à la Miss Kangourou, qui a eu droit au terme Infertilité Inexpliquée suite au bilan l’an dernier, jusqu’à ce que l’AMH vienne mettre en lumière l’insuffisance ovarienne précoce qui jouait probablement plus sur sa fertilité que sa relation (foireuse) avec sa mère, ou son végétarisme, ou son rapport fusionnel avec ses chats et la couleur de son salon pas yin yang.. Et le discours culpabilisateur de la gynéco « c’est dans ta tête ma pauvre petite » s’est transformé d’un coup en discours « Urgence Bébé, PMA, il vous reste – 3 – ovocytes dans votre réserve folliculaire, Viiiiiiiiiiite action ! »
Elle a eu très peur à ce moment là car le discours était carrément pessimiste, et on la dirigeait d’emblée vers le don ou l’adoption, avant toute tentative. Bref, vous connaissez la suite de l’histoire, ça a finalement été une histoire courte et happy end, mais c’était pas gagné au début.
Pour en revenir au sujet, elle se souvient d’avoir été à la fois apeurée et soulagée quand on lui a enfin démontré que non, c’était pas dans sa tête. C’est tellement facile d’y croire que c’est dans notre tête, qui peut se vanter d’être parfaitement saine d’esprit (surtout dans cette blogo 😉 ?? On est rapide à prendre toute la cause sur nos épaules, se remettre en question, culpabiliser, s’autoflageller de ne pas être capable de faire la chose la plus naturelle du monde.
Et grâce à la psychanalyste de mes deux (boobs) de ce matin, ça va pas arranger le schmilblick.
En effet, à peine la jolie intro passée, on est rentré dans le vif du sujet, en mode « c’est dans ta tête » puissance dix, à mélanger fertilité et fécondité (bordal, ça se prétend psy et ça dit qu’un couple infertile est infécond ?)
Vous le saviez vous, que la PMA crée les verrous psy ? Genre si t’en avais pas, et ben va en PMA, et là, badaboum, ça va apparaître ! D’ailleurs, la PMA crée l’endométriose aussi, c’est dingue, avec les kystes ovariens et les infections urinaires de nos amoureux. Ben oui, c’est connu, tout ça c’est juste dans la tête, et la PMA aggrave nos soucis (ben moi jdis merci la PMA pour mon Nano…)
Et si tu fais partie des rares personnes qui se sentent bien dans leur peau, comme la plus jeune invitée toute souriante, avec une famille, enfance, couple et métier top (genre la nana c’est une pub pour le bonheur), ben c’est simple, c’est la faute à ta grand-mère qui s’est probablement fait agressée par son oncle pédophile et qui t’a transmis tous ses verrous. Je dis pas que la psychogénéalogie c’est de la marde, je pense juste que tout mettre sur ce compte là, et débattre d’un tel sujet que l’infertilité inexpliquée juste avec une psychanalyste, genre c’est la spécialiste, c’est vraiment moche et culpabilisant.
On va lui présenter toutes les copinautes inexpliquées qui ont eu un semblant d’explication après 3 FIV, une biopsie matrice lab, un caryotype poussé, des mauvaises qualités ovocytaires non explorables ou spermatiques, une endométriose cachée etc… Ca va la déverrouiller un peu la ptite dame qui sait tout mieux que les docteurs !
Bref, Miss Kangourou est fâchée contre la psy des maternelles, et contre ces médias qui contribuent à la stigmatisation des infertiles inexpliqués et des autres d’ailleurs, et ne vous recommande pas le replay, non non ! Eventuellement l’intro de N Le Breton, et puis on zappe et on se fait plutôt le replay de Plus belle la vie ou les feux de l’amour, beaucoup plus intellectuel …

Mot de passe + EDIT + EDIT 2

Le prochain article sera protégé par un mot de passe très difficile à trouver, composé de trois noms d’animaux en minuscule:
Un animal à genoux
Un animal qui fait des beaux dessins pour la blogo et qu’on aime d’amour
Un animal à grande oreilles amoureux d’un Sieur Biquet

Cet article est protégé pour plein de raisons mais aussi pour ne pas faire mal au coeur des copinautes qui ne souhaitent pas lire un article de PB en puissance.
Si vous n’avez pas trouvé le MDP, petit mail à lamisskangourou@gmail.com

Des bisous à toutes ❤

Édit: le troisième animal fait référence à une pmette au pseudo animalier en couple avec Sieur Biquet
Désolée pour les galériennes de mot de passe 🙂

Edit 2: le troisième animal est le lapin, voilà, c’est plus simple! Si vous trouvez toujours pas, n’hésitez pas à m’envoyer un petit mot 🙂

Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !!!

Cela n’a pu échapper à personne, ces derniers jours ont été de nouveau l’occasion de relancer le fameux débat qui n’a pas lieu d’être sur la famille à la française, la PMA, le don, la GPA, l’adoption pour les couples hétéro et homosexuels. Ce sujet a bien agité la blogosphère, et a remué toutes ses pmettes, enceintes ou pas, qui se sont senties directement visées, elles et leurs petits bouts à venir, par ces familles de cul-serrés bien pensant qui font tout mieux que tout le monde.

Miss Kangourou, comme beaucoup d’entre vous, a eu l’estomac noué et la gorge serrée par ces nouvelles manifestations. Bien que n’étant pas du tout favorable au gouvernement en place pour bien des choses, elle était heureuse de l’ouverture d’esprit dont celui-ci avait fait part, qui a permis à de nombreux couples de s’unir de la façon dont ils le souhaitaient, et qui a également permis à certaines de ses amies de devenir enfin les mamans officielles de leurs bébés nées par PMA et IAD, et portés par leurs femmes.

Ça lui semblait tellement évident à la Miss Kangourou… qui peut imaginer ne serait-ce qu’une seconde que, si ces enfants perdaient malheureusement la maman qui les a portés (donc reconnue), leur deuxième maman ne serait pas la seule personne qui puisse continuer à les élever et les aimer de tout son cœur de maman? Quand elle a entendu parler de ces fameux enfants « orphelins de pères » tels qu’ils sont décrits par les manifestants pour « tous », elle a bien eu envie de leur rappeler la définition de l’orphelinage. Ces mots si inadaptés sont si blessants pour les vrais orphelins, et pour tous ces petits dans les familles homoparentales, c’est d’une violence…

Il y a trois jours, mission épilation pour la la Miss Kangourou, ben oui, à 33SA, ça devient difficile à faire soi même ! Discussion étonnante avec l’esthéticienne, qui après avoir longuement discuté des poils de femme enceinte qui poussent plus ou moins vite selon les endroits et les femmes (sujet hautement philosophique), et de la longueur des 9 mois de la grossesse (toujours aussi palpitant), a fini par aborder avec Miss Kangourou la PMA et l’attente, une chose en amenant une autre, en pleine séance de torture. Par lui expliquer que sa pote stérile est tombée enceinte après avoir eu l’agrément pour l’adoption, bla bla bla, et qu’il existe des blocages psy, bla bla bla. Tellement caricatural que Miss Kangourou s’est retenue de pouffer de rire. Lui a gentiment expliqué comme toujours que malheureusement cet exemple d’happy end n’était pas représentatif de la majorité des cas, et que de réelles raisons médicales existaient qui ne trouveraient ni causes ni  solutions psychanalytiques. Et là, l’esthéticienne de se décomposer, en expliquant que oui, elle le sait bien, étant dépourvue d’utérus, et donc dans l’incapacité de porter un enfant. Celle là, elle l’avait pas vue venir, la Miss Kangourou. D’où une nouvelle discussion sur la GPA, seul espoir de cette pmette de pouvoir un jour être maman, vu l’absence ou presque de succès des greffes utérines pour le moment. Ca a duré longtemps l’épilation …

D’ailleurs, Miss Kangourou a appris avec joie la première naissance d’un bébé suite à une greffe utérine, source d’espoir pour beaucoup de couples.

La GPA, parlons en. A la base, comme beaucoup, Miss Kangourou n’était pas forcément pour il y a quelques années, indécise dirons nous, par méconnaissance du sujet probablement. C’est le hasard qui a fait que cette discussion a eu lieu, deux jours avant de tomber également par hasard sur ce superbe reportage du 13h15 sur France 2, en pleine manif pour tous. Le témoignage d’hier traitait d’un parcours GPA complet d’un couple homosexuel aux USA, qui leur a permis de devenir les heureux papas de deux petites jumelles. Sujet admirablement traité, qui montre très bien à quel point ce projet peut se vivre en famille, avec les points de vue de chacun, l’ouverture d’esprit nécessaire aux parents des couples qui se lancent dans l’aventure, des deux côtés, les risques et le caractère non anodin de ces grossesses, même pour les hyperfertiles qui ont adoré leurs premières grossesses, le bonheur bien réel engendré par cette pratique si discutée. Une GPA bien réfléchie, cadrée au niveau éthique et légal des deux côtés, tel qu’on le fait actuellement pour les agréments d’adoption, ça rendrait heureux bien des futurs parents, y compris catho/pratiquant… Le seul truc qui a « chiffonné » Miss Kangourou dans le reportage d’hier, c’est le choix de grossesse gémellaire qu’elle ne cautionne pas. Pour elle, une GPA doit avant tout être le plus possible dénuée de risque pour la mère porteuse, et clairement, une grossesse gémellaire, c’est source de complications (hémorragie de la délivrance, hypertension, prééclampsie, prématurité et traitements lourds associés, RCIU, mort fœtale tardive, césarienne…..). Même si toutes les pmettes rêvent ou presque de jumeaux pour des raisons évidentes, en cas de GPA, elle trouve ça inadapté de prendre de tels risques pour la mère porteuse. Mais ce n’est que son avis. En dehors de ce « détail », elle est désormais convaincue qu’une GPA réfléchie et encadrée ne représente en rien un danger pour qui que ce soit, et trouve scandaleux que les enfants bien vivants nés par GPA ne soient pas reconnus en France comme enfants de leurs parents, comme des exclus de la société type « bâtards » des années 30. Surtout avec des lois européennes claires sur le sujet…

Avant-hier, Miss Kangourou a eu l’immense « chance » d’aller au baptême de la JoliBaby de SuperFertile. Baptême célébré par un prêtre qui a bien précisé que toute naissance était uniquement justifiée par la volonté de Dieu n’est-ce pas (les deux autres pmettes présentes ont avalé de travers). Quatre enfants ont été baptisés ce jour là, dans une ambiance foire au manège telle qu’on n’a même pas entendu l’orage qui a duré pendant toute la cérémonie. Des petites filles de 6-7 ans en mode Mini-Miss maquillées et coiffées, manquait plus que le string papillon, une mère qui mâchait son chewing gum bruyamment pendant le sacrement, tandis que le père matait tranquillement les fesses de la petite nièce de 16 ans, des enfants qui couraient autour de l’autel en bousculant le prêtre, une absence complète de respect général qui a choqué Miss Kangourou, pourtant complètement athée. La fête au village puissance 10. Mais ouf, ces merveilleux enfants issus de couples hétéro/cathos/blancs/fertiles ont bien été baptisés, l’univers est sauf, notre futur est assuré sur le plan moral.

Bref, c’était l’article Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr du jour, fallait que ça sorte aussi ici.

Je précise que je ne suis pas anti-catho, je suis juste anti-bienpensants#manifpourtous qui feraient mieux de balayer devant chez eux au lieu de regarder ce que font les voisins.

Et profondément attristée de voir l’énergie et l’argent dépensés dans la destruction des droits des autres, et de leurs familles, qui n’ont rien demandé à personne, alors qu’il y a tellement de vraies causes actuellement qui elles ne mobilisent pas les foules, telles que l’épidémie meurtrière qui frappe le Libéria et la Guinée (oui mais c’est loin), le réchauffement climatique, la famine, la montée de l’extrémisme en France et ailleurs … Sans vouloir me la jouer candidate Miss France, n’y a t’il pas des choses plus préoccupantes que le fait que Lilou ait deux papas ou que Zézette ait des gènes tchèques? 🙂

Sinon tout va bien, des nouvelles de Nano très bientôt, et plein de bisous les copinautes d’une Miss Kangourou pas assez présente mais qui est dorénavant en congé mat’ et va pouvoir mieux vous suivre et vous accompagner. ❤