[Grossesse] Un deuxième trimestre plein de poésie :-)

Après un été pluvieux mais plein de petits bonheurs, le troisième trimestre a commencé pour la Miss Kangourou.
Du coup, après s’être rendu compte que ça faisait plus d’un mois qu’elle n’avait pas posté, elle se décide à reprendre sa plus belle plume pour vous conter sa vie devenue tout à fait banale.
Ce deuxième trimestre est passé à toute vitesse, avec l’apparition du petit énorme  bidon, les mouvements de Nano qui se destine visiblement à une carrière d’acrobate-trapéziste nocturne, et deux trois petits désagréménts sans importance tout à fait normaux. Tu as le droit de raccrocher ma page ici, la suite étant très peu poétique et très PB-style, j’assume!

Il y a eu les crampes au mollet nocturnes, qui ont disparu grâce à l’introduction d’ampoules de magnesium marin quotidiennement, au grand soulagement de Choubidou qui hallucinait un peu d’être réveillé toutes les nuits par une Miss Kangourou se tortillant sur sa jambe douloureuse et chouinant sans trouver de position antalgique. Merci le Magnesium marin, I love you ❤

Il y a eu aussi l’anémie, très modérée, mais nécessitant l’introduction du T*rdyferon, source de constipation et de défécation noirâtre et très très odorante avec des « Urgences-Caca » source de grands moments, notamment en pleine balade à 30 minutes de l’appart’ dans la nature. Du coup, entre les situations très très gênantes du genre, où le statut de princesse de Miss Kangourou a pris un coup dans l’aile, et les crampes nocturnes où Choubidou l’a vue se tordre de douleur, on est prêt pour ce moment bien animal et pas du tout princess-like que sera l’accouchement!
A part ça, dernier élément ultra sexy du deuxième trimestre, une bonne petite mycose des familles, bien étendue, qui aura duré 3 mois, beaucoup plus importante et résistante que toutes les mycoses déjà vécues jusque là (immunosupression de la grossesse merci!), avec oedème, rougeur de toute la zone génitale, et démangeaisons de ouf malade sa mère qui ont cédé progressivement moyennant un investissement de centaines d’euros dans les divers savons, gels, ovules de probiotiques existant en parapharmacie non remboursés par la sécu parce que c’est pas une vraie maladie. Heureusement, une copinaute au blog de pmette professionnelle m’a sauvée et fait découvrir la gamme Saugella, qui a bien calmé l’affaire, merci Bounty 🙂
Bref, malgré une vie sexuelle réduite au strict minimum par les cacas-T*rdyferon et la f%cking mycose, Miss Kangourou a surkiffé son 2e trimestre, où le petit Nano est devenu grand, a passé avec brio le cap des 25 SA et de la très grande prématurité, lui a montré sa présence en se nichant au creux de sa main et de celle de Choubidou et où tout cela est enfin devenu réel …

Elle a aimé faire sa chambre (après avoir fait une crise de PB overhormonée sur Choubidou qui avait mal fait la jonction mur plafond de la peinture), et a passé ses week end à vider ce bureau dépotoir qui n’attendait que ça, puis à faire la peinture avec son amoureux (oui, elle est monté sur l’escabeau, et oui, c’est mal a dit la belle mère et la SF), et à monter tous les meubles afin d’avoir une jolie chambre toute prête pour un 3e trimestre cool et travaux-free. Et a versé une petite larme d’émotion quand elle a vu le petit lit blanc à sa place, tout beau tout neuf, attendant tranquillement son petit pensionnaire..

 
Expériences haptonomiques
Miss Kangourou, comme d’autres copinautes, ne rêvait que d’une chose pour sa grossesse. Faire de l’haptonomie pour avoir un vrai contact avec son bébé et former une petite famille de trois le plus vite possible. Ben oui, après 14 ans à deux, devenir trois, c’est un sacré bouleversement pour le couple de petits vieux fusionnels qu’elle forme avec Choubidou.. D’où l’hapto. Sauf qu’elle a loupé le premier rdv, car Choubidou est sorti tard du boulot et qu’ils se sont retrouvés coincés dans les bouchons lors de ce rdv rencontre à 17SA. Du coup, catastrophe, le rdv suivant étant prévu à 24SA, tout l’intérêt de la rencontre précoce avec la SF était perdu. Cette catastrope a conduit à un état de désespoir aigu et de chouinage intense associé à des reproches à Choubidou qui était sorti tard du boulot et qui était donc le seul responsable du manquement à ce rdv vital. Le désespoir intense a duré au moins 23 minutes, toute la grossesse et parentalité à venir étant fichue. A la 24e minute, Miss Kangourou a pris conscience du caractère ridicule de son désespoir, et du regard atterré de Choubidou ne sachant que faire de cette dinde chouinante, et a arrêté de pleurer. Le lendemain, Nano a commencé à donner des vrais coups de pied, et très vite, les petits moments à trois se sont créés spontanément, tranquillement, en toute intimité, avec des petites chansons ridicules, des petites caresses toutes douces et plein de câlins « à trois ». Puis vint le fameux rendez vous avec l’haptothérapeute. Tu vas rire, ça ne lui a pas plu à la Miss Kangourou, mais genre pas du tout. La madame qui compare son accouchement à venir à une érection de Choubidou « Votre corps doit dire oui à la douleur, comme celui de Mr dit oui à une érection, spontanément ». WTF??? C’est là qu’elle l’a perdue. Evidemment Nano, ce coquin, a choisi la séance d’hapto pour faire sa sieste du mois et ne s’est pas manifesté. Mais après 6 semaines à se construire une tite relation tous les trois, avec plein de petits moments de complicité avec ce Baby, la Madame « Votre corps dit oui », ben elle était de trop quand elle prenait les mains de Choubidou pour les promener sur Nano. Donc Miss Kangourou s’est fermée comme une huitre, a eu très envie de pousser la drôle de madame dans une autre pièce, loin de leur intimité, et a arrêté fissa l’haptonomie. Sans pleurer. Et s’est inscrite à la prépa classique de la petite Mater moche.

Sans rire, c’est une pratique probablement super, et qui ouvre sur plein de choses, mais il faut être prêt à ouvrir son intimité à une personne extérieure, le plus tôt possible dans la grossesse pour que cela soit naturel, il faut avoir un esprit très ouvert et pas trop cartésien, et le courant n’est juste pas passé, bien que cette haptothérapeute soit très réputée. Sans rancune. (Et puis d’abord, mon corps il dit Oui à la péridurale, c’est déjà pas si mal non?).
Tu dois penser que la grossesse a transformé Miss Kangourou en PB hystérique au vu de cet article, mais en réalité, à part l’évènement hapto et peinture foirée, elle est plutôt en mode zen, n’a pas de labilité émotionnelle d’après ses collègues (trop fière!), et vit très bien cette grossesse, consciente de la chance qu’elle a de porter ce petit miracle de vie au creux d’elle. Elle n’est pas fan du statut de grossesse, et n’aime qu’une chose, sentir le petit bout grandir et interagir avec lui. Rien que pour ces moments, elle pourrait avoir tous les symptômes du monde qu’elle s’en ficherait.
Une grosse frayeur la semaine dernière, avec une visite aux urgences suite à de grosses pertes de liquide transparent inodore associé à des contractions. A 28SA ça craint du boudin. En fait, c’était juste des leucorrhées abondantes suite à la f%cking mycose, ouf. Par contre les contractions elles sont bien là, et le col il est bien mou d’après la visite du 7e mois hier, donc arrêt de travail 2 semaines, canapé, spasfon, et stop l’escabeau.
Heureusement, avant cette immobilisation forcée, elle a fait une dernière sortie en ville, dans son coin, pour y passer un chouette moment avec une très chouette copinaute, qu’elle rencontrait pour la deuxième fois, et qui a enfin son petit bout de vie niché au creux d’elle, après un parcours long et douloureux. Joli moment d’échange ensoleillé, dans un contexte bien différent de l’hiver dernier, avec plein d’espoir et de projets. Constat que les grossesses de pmettes sont décidément bien différentes de celles des fertiles, et joie de se retrouver et de connaître ensemble ce bonheur si attendu.
Voilou pour les petites news, tout va pour le mieux ici, et je vous embrasse très fort avec des grosses pensées pour certaines copinautes qui traversent des moments qu’on ne souhaiterait à personne, et tout particulièrement à Zelda ❤

Publicités