[Grossesse] News du 5e mois et tites pensées en vrac

Tites nouvelles de Nano : (partie niaise et dindesque)

5e mois quasi fini, Miss Kangourou se porte bien et le petit bout également. Elle vit une jolie grossesse sans complications particulières, a la chance immense d’avoir un Nano en bonne santé qui fait des pirouettes dans son bide à longueur de journée, et qui n’aime pas du tout qu’elle arrête de bouger.

Par exemple, dans un bus, à chaque arrêt, il fait toc toc en mode « non, on s’arrête pas ! ». Ou quand elle écrit un article 🙂  Ces moments sont juste magiques et elle est consciente de la chance qu’elle a de les vivre, remercie sa petite étoile chaque jour de veiller sur elle et le bébé.

L’écho T2 a bien eu lieu lundi dernier, évidemment elle était bien stressée de toutes les catastrophes que celle-ci allait pouvait amener, mais heureusement c’est un petit bébé en plein forme et tout bien comme il faut de 522g qui gigote là dedans. Ni elle ni Choubidou n’ont craqué, le sexe de ce petit restera son secret (ainsi que celui du gynéco taciturne) jusqu’à son arrivée au monde… Probablement qu’ils se projettent moins du coup, mais c’est tellement agréable de l’imaginer juste comme un petit bébé qui grandit, tantôt garçon tantôt fille. Le sentiment de porter un petit gars est cependant très fort depuis le début, Miss Kangourou a toujours su d’instinct le sexe du bébé de ses amies (100% de réussite sur plus de 10 grossesses), reste à savoir si ce superpouvoir marche pour elle également … En tous cas, le sujet de ne pas savoir passionne les foules et rend dingue les copines. Mais après tant de médicalisation, un peu de retour au naturel fait le plus grand bien à Miss Kangourou et son Choubidou.

En tous cas, c’est si rassurant de savoir que tout va bien, d’autant plus que l’écho a été réalisée le lendemain du retour du Québec.

Côté désagréments, RAS, juste une superbe mycose secondaire au super rhume/sinusite/bronchite/antibiotiques du mois précédent, qui résiste à toutes les ovules et autres pilules vaginales introduites et dégoulinantes (miam, sensation d’utro dégueu le retour), et vie sexuelle quasi inexistante malgré une libido au taquet. Bref, la catastrophe n’est-ce pas ? 😉 Voilà pour les graves désagréments…

C’est quand même plus pratique les mycoses quand on n’est PAS en essai bébé, pour avoir vécu l’autre situation, c’est sans doute parmi les souvenirs les plus romantiques de MissKangourou 😉

 

Stop à l’aigritude

La semaine dernière, Miss Kangourou a appris une grossesse C1 d’une amie proche, DocBosseuse. C’est la première annonce hors blogo depuis le début de sa grossesse, ce qui est fou par rapport au nombre d’annonces subies comptabilisées en 2013 (si on oublie qu’elle a appris il y a 15 jours que deux cousines de Choubidou allaient accoucher incessamment sous peu, grossesses « oubliées » par la belle mère, qui n’a pas eu le cœur de lui annoncer cela en pleine déprime PMesque de début d’année… même pas fâchée la Miss)

Bref, elle a ressenti une vraie joie et plein d’excitation à l’annonce de cette grossesse. Pour la première fois depuis des années. Cette amie DocBosseuse, c’est une vraie copine, qui l’a soutenue du début à la fin des essais puis de la PMA, discrètement, en prenant délicatement de ses nouvelles à chaque fois que c’était possible, et en attendant de son côté de pouvoir se lancer. L’attente du bébé, elle l’a vécue différemment, car était « interdite » de grossesse de part son poste au CHRU pendant près de 2 ans (eh oui, les choses n’ont pas changées tant que ça). Miss Kangourou avait très peur qu’elle ne se lance pas, à vouloir toujours arranger tout le monde et bien faire, car son service étant de plus en plus en sous effectif, ce n’était toujours pas le bon moment. Mais elle et son chéri ont finalement mis en route les essais, et 15 jours après, c’était ok…DocBosseuse a toujours su qu’elle serait hyperfertile, ayant des cycles parfaits, des ovulations ressenties chaque mois, et Miss Kangourou lui souhaitait d’avoir raison… et que son chéri soit également bien fertile.

C’est fou de la voir se poser des questions de « débutante » un peu perdue, questions qui datent de 2012 pour Miss Kangourou (genre prénoms, date de la première écho), 9 mois pour faire un bébé ça semble très court… En tous cas, Miss Kangourou est sincèrement heureuse que cette amie formidable soit une future maman, et a l’impression de guérir un peu de sa bitchitude et surtout de son aigritude, et ça fait du bien… Probablement que la douceur, l’absence de niaiserie et l’écoute attentive dont DocBosseuse a toujours fait part a aidé …

Le seul truc qui la perturbe, c’est de reconstater encore une fois la différence fondamentale entre une grossesse de fertile et une grossesse de PMette. DocBosseuse a juste fait pipi sur un bâtonnet, et a ensuite pris rdv pour son écho T1 des 12SA. Et c’est tout… et a annoncé sa grossesse à ses proches avec joie. Dingue non ? A 8SA, elle a quand même regardé en écho toute seule si on voyait quelque chose, a vu un sac avec un truc blanc sans clignotement dedans, et en a déduit que c’était trop tôt pour voir le cœur de l’embryon, aucun souci c’est normal. Là où toute PMette aurait paniqué, elle vit sa grossesse tranquillou, se projette énormément, n’envisage pas la fausse couche. Miss Kangourou aurait aimé retrouver cette attitude zen et ce bonheur naïf qu’elle avait vaguement connu quelques jours à sa première grossesse, mais pour elle le premier trimestre aura été une période sombre et angoissante pleine de cauchemars. Malgré l’absence de signes inquiétants et de difficultés telles que rencontrent ses chères copinautes… Du coup, Miss Kangourou espère de tout cœur que sa pote ne fera pas de fausse couche et gardera cette douce naïveté… et est heureuse pour elle .. et est heureuse de l’être!

 

Culpabilisation

Un truc que Miss Kangourou a noté de plus en plus sur les blogs, c’est la culpabilisation dont est victime toute maman en devenir, et particulièrement les pmettes. Quand on se lance pour faire un bébé, on se culpabilise sur les conséquences de notre grossesse sur notre boulot, quitte à retarder le projet pendant un bon moment (et à laisser son AMH se casser la tronche sournoisement), il faut que toutes les conditions soient réunies à la française, c’est-à-dire le mariage, la maison, la 2e chambre, le boulot stable, le chéri sur place (la Scenic et le chien). Sinon, il y aura forcément une personne pour faire culpabiliser la damoiselle qui ose se lancer dans une aventure si périlleuse que de faire un bébé en dehors des conditions requises.

Si on fait une fausse couche, il y a toujours une personne bien pensante qui va désigner le stress, le mode de vie, les nuits blanches ou l’alimentation comme cause évidente de la perte de la petite vie tendrement portée. En tant que végétarienne toubib avec gardes de nuit, Miss Kangourou sait de quoi elle parle. Et encore, elle a arrêté de fumer il y a un an et demi…

Évidemment, même remarque pour la PMA, les remarques culpabilisant les PMettes pleuvent sur tous les blogs, nous rendons la terre stérile et aride n’est-ce pas. Le pire étant les couples avec infertilité inexpliquée, donc dans la tête, c’est évident. Les gens ne réalisent pas que même si nous balayons tous ces arguments d’un revers de la main, le doute s’installe et la culpabilité est là.

Pourtant des PMettes au rythme et mode de vie irréprochable, et au ventre désespérément vide, il y en a tant…

Enfin, si par miracle la grossesse est là, tout le monde sait mieux que la future maman ce qu’elle doit faire. Sauf que toutes ces personnes ont des discours contradictoires mais passons… Il parait qu’une fois le petit arrivé, ça ne s’arrange pas et que la terre entière a un avis sur l’éducation que l’on choisit de donner à cet enfant. Une amie pmette me racontait qu’en achetant des légumes bio à un agriculteur du coin pour faire des purées à son petit (c’est une maman écolo-bobo), le mec derrière elle lui a reproché de ne pas prendre le navet au prétexte que le petit n’aimait pas cela (elle prenait des courgettes, carottes, et 3 autres légumes). « Vous allez en faire un difficile qui mangera que des frites cet enfant si vous commencez à écouter ses goûts », je cite. WTF ? et ce n’est qu’un des multiples exemples.

Étant partie en voyage dans un endroit dangereux et lointain avec des gens aux expressions et accent étranges (special for you Mme G et Petit Hérisson), avec un moyen de transport encore plus dangereux (c’est bien connu, les crashs concernent 50% des vols), Miss Kangourou s’en est pris plein la tronche en mode « quoi ! Tu oses partir au Québec ! Si loin ! Et en avion en plus ? Dans ton « état »? Tu n’as pas peur ? » et le fameux « tu feras attention hein? » (phrase qu’elle n’a jamais trop compris, ça veut dire quoi faire attention?

Comme la Zapette, elle a gentiment envoyé bouler la sage femme, la belle mère, et tous les culpabilisateurs qui auraient voulu la mettre dans une bulle « parce que c’est le mieux pour le bébé » . A pu refaire du sport, réaliser son rêve en s’approchant des fascinantes baleines, découvrir un pays magnifique et se faire une orgie de sirop d’érable… surtout retrouver son amoureux dans ce petit moment rien qu’à eux, et prendre leurs premières vraies vacances depuis 16 mois, et ça a fait du bien ! Évidemment, quand Nano ce coquin a décidé de ne plus bouger pendant 12h, elle a failli mourir de stress, et le flot de paroles culpabilisantes a resurgi à gogo dans sa tête… Mais finalement, elle a bien fait d’écouter un peu son corps, d’y aller mollo mais de suivre quand même son instinct. Elle sait trop bien qu’à tout moment elle peut se retrouver hospitalisée ou alitée pour une raison sérieuse, alors autant bouger un peu ce body tout fatifié avant qu’elle ne puisse plus !

Bref, ce pavé pour dire qu’il y en a marre des culpabilisateurs qui se sentent invités dans tous les moments de la vie d’une maman, dès le moment où elle envisage de faire un bébé jusqu’à après sa naissance, écoutez vous et n’écoutez surtout pas les bien pensants aux avis mardiques, vous êtes les seules à savoir ce qui est bien pour vous. Nah !

Pour dire jusqu’où ça peut aller, Miss Kangourou a évoqué l’autre jour la possibilité d’aller se faire stimuler et congeler les ovocytes en Belgique après la naissance de Nano, en vue d’une prochaine grossesse, car avec l’IOP c’est pas gagné qu’elle ait la même chance dans 3 ans, et avec le boulot, enchaîner trop vite les grossesses serait très malvenu… Choubidou a refusé net l’idée, et lui a fait réaliser que de subir une AG et un traitement lourd et coûteux juste pour arranger les autres, ce n’était pas une idée brillante… Il n’a peut être pas tort…

Voilà, pour les petites news de pregnant bitch, tout va vraiment bien, la routourne a bien tourné ici, et Miss Kangourou vous envoie plein de pensées et de gros bisous, et tout particulièrement à Zelda, Bounty et Lisette pour qui elle fait des tresses de tresses chaque jour… et des gros câlins virtuels de réconfort à Choubakette et Compoteen…

Bonnes vacances les filles ❤

 

Publicités

Vue de ma fenêtre…

Bon OK, c’est pas de ma fenêtre, mais c’est bien une photo d’hier, d’une jolie baleine à bosse du Québec où nous sommes en vacances depuis 10 jours… Magique!
C’était notre cadeau d’anniversaire de mariage 🙂
Bises les filles et pmecs, je pense fort à vous, suis heureuse +++ pour les bonnes nouvelles lues ces derniers jours et les montées dans le train de copinautes qui attendent depuis si longtemps, continue de croiser chaque jour pour vous et les autres, celles qui sont en summerbreak de pma. Que l’été vous amène plein d’énergie et de force pour la reprise du combat à la rentrée…
Bisous
PS: Nano pète la forme et kiffe les voyages 🙂

image