En vrac …

Cela fait un sacré petit bout de temps que la Miss Kangourou n’a pas raconté sa life. Non pas qu’il ne se passe rien dans sa vie, plutôt le contraire en fait.  Mais du coup il y a tant à dire qu’elle repousse le billet au lendemain tous les jours depuis deux semaines. Et le mois d’avril en cours a été mégaoverbooké côté boulot avec deux soutenances, 10 gardes, et des semaines à 80-100h/semaine. Ouf, le 1er mai arrive !  

Boulot boulot : Miss Kangourou a le plaisir de te dire qu’elle est enfin devenue une docteuse, une vraie, avec un beau papier qui dit qu’elle est docteuse ! Ca n’a pas été une mince affaire, et il y a eu pas mal de rebondissements. Cette thèse a été bizarrement influencée par la situation Pmesque et pregnantesque en cours, alors que ces deux mondes n’étaient pas du tout sensés interagir entre eux. Sauf que… Il y a maintenant trois semaines, Miss Kangourou est de garde à la grande réanimation du CHU de GrandeVille. Elle doit aller voir la ProfVieillepeau, responsable de la liste des gardes du prochain semestre de mai à novembre (et membre du jury de sa thèse), pour lui annoncer qu’ elle ne fera pas de gardes à compter de juillet, car devrait si tout se passe bien être dotée d’un bidon de 4 mois de grossesse d’ici là, rendant la prise de gardes dangereux à la fois pour elle, Nano, et aussi pour les éventuels patients en détresse vitale à l’autre bout du bâtiment. Bah oui, c’est physique le boulot de réanimateuse de garde, ça court pas mal, ça fait des massages cardiaques en pleine nuit et c’est juste incompatible avec la grossesse à partir du deuxième trimestre. Bref, après avoir checké again la présence de Nano inside the pocket en se faisant une petite écho express (Miss Kangourou surkiffe ces petits moments tout doux de rencontre avec son bout), elle a pris son courage à deux mains, et a été faire son coming out de pregnant bitch à ProfVieillePeau, vieille fille acariâtre carriériste qui déteste tout ce qui a trait à la féminité, et à l’humanité en général. Tu t’imagines bien qu’aller annoncer à la terre entière (aka au secrétariat de la réa) sa petite grossesse top secrète, à 8SA/6SG, ça lui a plu moyen, à Miss Kangourou. Mais elle avait tourné et retourné le truc dans tous les sens, et attendre les trois mois fatidiques pour refiler toutes les gardes d’été, en juillet août, c’était prendre le risque de se mettre à dos tous les collègues qui n’auraient pas compris sa prudence et auraient galéré à reprendre ces gardes d’été en ces périodes tendues de sous effectif. Bref, La voici au secrétariat où ProfVieillePeau est justement en train de peaufiner les quotas de gardes des uns et des autres, dont celles de Miss Kangourou. Elle semble furax et nerveuse, à son habitude, en plein comptage de jours fériés, et cela semble très compliqué. Donc autant te dire que l’annonce de Miss Kangourou ne lui a pas plu. Mais pas du tout. Elle a littéralement pété un plomb à l’idée de devoir recalculer des quotas, a jugé complètement inadmissible d’avoir prévenu si tard (la veille de la répart). Miss Kangourou lui a rappelé que sa grossesse était encore très jeune, et qu’elle avait souhaité attendre d’avoir une écho de 6 semaines avant de l’annoncer, pour limiter au maximum les risques d’arrêt de grossesse. ProfVieillePeau n’a rien compris. Je cite « Si c’est pour m’annoncer des nouvelles pourries comme ça, c’est pas la peine de venir. Quant à ta thèse, j’aurai probablement de mon côté un empêchement de dernière minute, tu vas voir ce que cela fait » C’est ainsi que 1)      La grossesse de Miss Kangourou a été révélée à la terre entière, le message ayant fait le tour de la réa en un rien de temps, d’après les textos, mails de soutien et autres félicitations qui ont plut dans le téléphone et mailbox de Miss Kangourou (qui aurait voulu se cacher sous terre pour ne pas contrarier DNLP avant les 12-14SA) 2)      Miss Kangourou s’est retrouvé à 7 jours de sa thèse avec un membre du jury furax et potentiellement absente, ce qui n’aurait comme conséquence que … d’annuler la thèse, rien que cela. Et a du aller se trouver un ProfJoker, qui a accepté de se pointer et de remplacer ProfVieillePeau au dernier moment en cas d’absence de sa part. Finalement, ProfVieillePeau s’est radoucie, et a choisi de venir  faire son boulot de membre du jury. Le directeur de thèse de Miss Kangourou a eu comme mission last minute de demander aux différents membres du jury de ne pas évoquer la situation pregnantesque de celle-ci, étant donné qu’une bonne partie de la famille de Miss Kangourou n’était pas au courant. Les profs se sont fait un malin plaisir à faire des allusions subtiles « je te souhaite une vie personnelle et familiale accomplie, dans le sens élargi du terme », ou beaucoup moins « bravo pour avoir accouché de ce travail » (ProfVieillePeau). Miss Kangourou était tellement heureuse de boucler cette page longue et éprouvante de cette année, qu’elle n’a finalement que très peu stressé, (merci le mode présentateur de Powerpoint découvert la veille de la soutenance grâce à Mr Choubidou), et a réussi une zolie présentation. Elle n’a pas presque pleuré pendant le serment d’Hippocrate, n’a pas trop bafouillé, et a eu le plaisir de voir beaucoup d’émotion et de fierté dans les yeux de ses proches… La soirée qui a suivie a été l’occasion de continuer à berner les oncles et tantes (vive le champomy), et de partager la nouvelle avec les amis qui ignoraient le début de grosssesse (mais qui étaient en voie de l’apprendre par les collègues de Miss Kangourou qui n’avaient pas bu du champomy, eux). Elle te racontera plus tard les différentes réactions, plus ou moins surprenantes, touchantes, ou décevantes, de ces amis. Encore du tri à faire côté potes.

Côté pocket : Nano pousse bien, et Miss Kangourou a gardé cette habitude de se faire des petites échos hebdomadaires en garde. Promis, elle va arrêter après les 12 SA, ne serait-ce que parce qu’il est hors de question qu’elle découvre le sexe de Nano, et que ses compétences en écho bien que limitées pourraient lui révéler ce genre de secret, ce qui gâcherait la surprise. En effet, après toute cette médicalisation, Miss Kangourou et Mr Choubidou ont décidé de découvrir le sexe de Nano le jour de sa naissance, naturellement… Ca rend dingue les frangins, mais tant pis ! De toutes façons, même si Nano est une fille, Miss Kangourou n’aime pas le rose ou le violet, alors ça ne changera pas grand-chose à ses premiers jours ou à la couleur de sa chambre… Tu peux constater que tout doucement, Miss Kangourou et Mr Choubidou commencent à se dire que tout cela n’est pas seulement un joli rêve, et que Nano commence à avoir une vraie place dans leurs projections, même si cela reste encore très abstrait et fragile. Ils espèrent très fort qu’il va continuer à s’accrocher, car ne se sentent juste pas capables de descendre du train maintenant qu’ils ont enfin commencé à y prendre leurs marques et à s’y sentir bien. Côté symptomes, rien de bien méchant, des nausées et un système digestif qui tourne au ralenti, ce qui donne par moments à Miss Kangourou un bide digne de 5 mois grâce à cette grossesse essentiellement gazeuse pour le moment. Par ailleurs, elle est aussi réactive et tonique qu’une larve, ce qui est assez LOL au vu des 10 gardes d’avril en cours de réalisation. Mais elle s’en tape, elle les kiffe ses symptomes, elle les préfère largement à tous ceux inutiles des stims et autres dpo/utro, parce qu’ils sont là pour la meilleure des raisons, elle veut bien les avoir en puissance 10000 si Nano sort entier dans … un peu moins de 7 mois 🙂         ❤

Publicités

Dans la poche du kangourou …

Il y a un tout petit bébé… Enfin, un grain de riz ne ressemblant à rien d’humain ni de kangourou d’ailleurs, mais c’est le plus beau grain de riz du monde. Parce que ce tout petit bout de vie a un tout petit cœur qui bat plus fort que celui de sa maman …

Miss Kangourou a découvert NanoBaby hier soir, lors d’une écho clandestine qu’elle s’est faite à elle-même en garde. Ben oui, avec tous ces beaux appareils d’écho tout neufs qui lui faisaient de l’œil dans ce grand service tout calme, en plein stress pré-jour J, elle a craqué (t’ai-je déjà dit qu’elle n’est pas des plus patientes ?)

Et après plusieurs tentatives discrètes de kidnapping de l’appareil d’écho si convoité, c’est dans une petite chambre de garde que Miss Kangourou, la vessie pleine, a posé la sonde d’écho sur son bas ventre, juste pour voir si on voit quelque chose cette fois ci. Et découvrir toute seule ce petit grain de riz si visiblement vivant, ça a été un moment juste étonnant, tout doux et magique…

Elle a donc pu rassurer par téléphone Mr Choubidou qui était un peu jaloux d’avoir manqué cela mais très rassuré, étant sur le point de faire une nuit blanche à l’appart’ tout seul..

Aujourd’hui, c’est donc avec le sourire et plus de confiance que Miss Kangourou et Mr Choubidou se sont rendu au cabinet de PMA, celui là même où ils faisaient leur entrée avec anxiété et tristesse il y a quelques mois… Dr Espoir ne les a pas fait attendre trop longtemps, et la petite écho endo leur a permis de rencontrer, à deux cette fois ci, le petit grain de riz tant désiré… et d’entendre le fameux « BoumBoum » si attendu et si incroyable, ce bruit magique qui veut dire tant de choses… Choubidou avait les yeux tout humides à son tour..

Tout va bien, Nano est tout seul, il mesure déjà 8mm.

Dr Espoir a abordé des sujets tabous, le suivi de grossesse, le lieu de l’accouchement, les dates clés… C’est juste tellement bizarre. Elle a eu un petit doute sur un léger décollement postérieur mais ne semble pas inquiète du tout…

Devant les questions anxieuses de Miss Kangourou sur le risque de FCS persistant, elle lui a reprogrammé une petite écho express dans deux semaines, et une dernière dans 4 semaines avant l’écho officielle T1 le 9 mai si tout va bien…

Côté annonces, Miss Kangourou, à son grand dam, va devoir annoncer la grossesse très prématurément à ses collègues, dés la semaine prochaine, car c’est la répartition des gardes de mai à novembre, et attendre 3 mois pour refiler toutes ses gardes d’été serait très mal pris. Elle aimerait mieux garder son Nano secret par superstition jusqu’aux 12SA, mais n’a pas franchement le choix sur ce coup là. Et comme tout ce petit monde pro va rencontrer son petit monde perso très bientôt, lors de la soutenance de thèse dans deux petites semaines, les risques de gaffe sont majeurs, Les amis de Miss Kangourou seraient probablement très vexés d’apprendre la grossesse par la présidente du jury, celle là même qui gère les gardes d’été. Bref, va falloir le dire, et à la fois ça fait extrêmement plaisir, à la fois Miss Kangourou a très très peur de devoir « désannoncer » son bonheur si tout cela s’arrête. Problèmes de riches me direz vous, avec raison.

Elle comprend tout à fait si tu arrêtes de la lire, ne sachant que trop bien à quel point les post de Pmettes enceintes peuvent réveiller la frustration et la tristesse de ne pas être montée dans le train avec elles… Elle ne sait pas encore trop ce qu’elle va faire de ce blog, mais pense continuer à écrire des petits mots, moins fréquemment. Et elle n’est pas prête de quitter ton blog à toi, la copinaute de galère, elle attendra patiemment avec toi que tu la rejoignes dans le train du bonheur… Si elle est moins présente en ce moment, c’est surtout parce qu’elle rend sa thèse demain, et soutient son mémoire lundi, ça sent la fin des études… Serait-ce le premier jour du reste de sa vie ? 🙂

 

Bisous à tous et toutes ❤       ❤

 

 

kangourou, jouer, saxophone