Miss Kangourou est heureuse de vous annoncer…

Qu’elle a fini ENFIN le niveau 86 de Candy Crush dans la salle d’attente, source de frustration maximale de ces derniers jours…. Joie 🙂
Et que le IAC s’est bien passé, passage de col un peu difficile mais en douceur, pas de pince de Pozzi ou autre instrument de torture cervicale.
3 Millions de zozos mobiles à 90% inséminés, soit 4 fois moins que le mois passé, la faute au poney interdit de la veille probablement…
Mais Dr Espoir trouve ça parfait alors… Wait and see.
Retour au boulot dans cinq minutes,
Poney ce soir, utro-dégueu demain, et
Prise de sang programmée par moi même le 12/03, avant de prendre l’avion.
Merci pour vos petits mots qui nous ont réchauffé nos petits cœurs dans ces moments si bizarres et si primordiaux à la fois…
Grosse pensée à notre zappette ! !

Publicités

Le bel oeuf, son petit frère, et le gros pâté + EDIT

Bilan du premier et seul  monitoring de IAC2.
Alors ce coup ci, ce sont bien deux follicules bien mûrs qui ont pris place de chaque côté des ovaires de Miss Kangourou… Avec un petit 3e a la traîne!
A droite, un bel oeuf de 19,5mm et son petit frère de 15mm et à gauche, un gros pâté de 22mm tout rond.
Endomètre triple feuillet 10,4mm « en cible »qui a fait grand plaisir à Dr Espoir (Miss Kangourou préférerait un embryon mais bon, semblerait que l’endomètre en cible, c’est la classe, alors l’est contente quand même)
Bon ben poney pré-IAC ce soir, en mode Pimpin, vu les zozos de compét’ de Choubidou ça devrait pas trop casser le recueil de yack (11,5M de mobiles le mois dernier). Et en fonction de pds, IAC demain si ovulation en cours, ou jeudi sinon.
Choubidou regarde déjà les voitures  familiales, Miss Kangourou tente de rester zen… C’est reparti pour les montagnes russes.
Elle vous fera le petit édit pour la suite !

 

EDIT: Estradiol à 532 (dernière fois à 216) et LH à 2, donc pas d’ovulation en cours, donc Ovitrelle ce soir à 20h et IAC jeudi matin.

Et poney ce soir parce que col bien open, et pis en plus ça fait aujourd’hui 14 ans que Choubidou et Miss Kangourou se sont échangé leur premier Gros Palot bisou, alors abstinence non envisageable 😉

Bon bah bravo Dr Espoir, tu as mis plein d’étoiles dans nos yeux avec ton triple feuillet ciblé et tes deux follicules et demi, pourvu que ça soit la bonne!

Le BHCG sera piqué le matin de notre départ pour les vacances « ski/thèse », et clairement la couleur des pistes dévalées sera fonction du résultat 🙂

 

 

 

Pendant ce temps là chez Kangourou&Choubidou

La vie à l’hosto:

La semaine dernière, Miss Kangourou a plus ou moins vécu à l’hosto, c’est-à-dire qu’elle y a passé un certain nombre d’heures, de journées, et de nuits plus ou moins agitées. Elle a été poser les péridurales des vilaines PB, a été faire un tour à Chouett’Hosto où elle posera sa valise dans trois mois forever ❤ (enfin, au moins pour deux ans), et a fini par une nuit au Bagne, alias la réa du GrandHosto, chez les dieux pontes de la réanimation. Et tu sais quoi ? Elle s’est bien amusée en fait cette semaine là. C’était un peu Bisounours-Land, les collègues étaient tous des potes, les patients étaient gentils, le boulot était intéressant, les PB de la mater étaient sages, et certaines étaient PMettes, et ça a donné tout plein d’espoir à Miss Kangourou au lieu de la désespérer comme habituellement. C’est incroyable comme les PMettes n’accouchent pas comme les fertiles quand même. Pas de quoi faire une étude statistique publiée en double aveugle (Miss Kangourou est en mode thèse en ce moment), mais quand même, elle a remarqué que les PMettes ne se plaignent quasi pas lors de leurs accouchements, se prennent moins la tête (genre projet de naissance et toutes ces :^*ù%) et ont plus d’étoiles dans les yeux… C’est stupide, comme si les fertiles ne vivaient pas un moment incroyable aussi ce jour là, mais en tous cas, c’est l’impression que cela donne. Et ça, ça plait bien à Miss Kangourou.

La vie avec les autres :

SuperFertile a appelé Miss Kangourou il y a une semaine. Tu te souviens, celle qui tombe enceinte en C moins 1, qui vient d’avoir JolieBaby…

Celle qui n’a pas donné de news à Miss Kangourou pendant tout le mois de janvier, malgré le début des IAC et malgré le fait que Miss Kangourou devrait être au centre des pensées du monde entier 😉

Et bien SuperFertile a du lire l’article de Miss Infertility, car elle a finalement pris une heure de son temps de jeune maman débordée pour appeler Miss Kangourou, et lui demander de ses nouvelles. Genre l’écouter, la soutenir, l’encourager, sans lui sortir aucune des vilaines phrases qui font mal. Pleurer avec elle le jour de sa DPA, et comprendre. Et Miss Kangourou, ça l’a trop touchée, ça lui a remonté le moral de voir que son amie n’était pas juste une Fertile, mais aussi et avant tout une amie, qui fait de son mieux. Surtout que dans la foulée, elle a appris que JolieBaby avait été hospitalisée en janvier, que son grand frère était insupportable, et elle sait que ce n’est pas le gros con de mari de SuperFertile qui a du l’aider dans ces moments difficiles. Elle s’est posé des questions, Miss Kangourou, en réalisant que peut être elle non plus n’avait pas été l’amie la plus présente du monde, et que même chez les fertiles, les choses ne sont pas roses tous les jours.

Les lunettes roses

Depuis quelques temps, sur la blogosphère, règne une ambiance de positive attitude. Toutes les blogueuses y vont de leurs petits moments de bonheur, psychologie positive, mode de survie et autres petits conseils et témoignages. Miss Kangourou adore tous ces articles, qui lui ont permis de voir les choses différemment ces derniers jours. Elle te fera son article de jolies choses aussi, mais en gros, elle essaye tous les jours de se faire un petit Bonheur, seule ou avec Choubidou, et surtout, de le savourer. Elle essaye d’apprécier ce qu’elle a, et d’être patiente en attendant ce qu’elle n’a pas. Elle fait de son mieux, même si parfois Tristesse et Emotivité refont leur apparition. Elle tente de les chasser dans un coin de sa tête, grâce à Positiv’Attitude, leur pire ennemie. D’autant plus que les échéances et causes de stress sont multiples en ce moment, avec un rendu de mémoire au plus tard ce vendredi, une date de soutenance de thèse enfin fixée, mi-avril, avec des vacances qui tombent pile poil au pire moment (trois jours avant de rendre la thèse, Miss Kangourou est sensée être sur les pistes de ski). Donc elle respire, souffle, sourit, profite des petits bonheurs, s’inspire de votre courage, et tente de prendre un peu de distance avec cette PMA qui lui empoisonne la vie et la préoccupe de trop.

Mais quelques fois ça ne marche pas comme prévu 🙂

Par exemple, elle a voulu se faire papouiller un peu, et s’est donc pointée dans un salon d’esthétique, avec son Bon Cadeau de Noyël pour un soin du visage purifiant, prête à se laisser masser, gommer, doucifier la peau… Et s’est retrouvée avec une vilaine esthéticienne réincarnation d’un bourreau du XVIe siècle, qui lui a percé tous ses points noirs (pourtant Miss Kangourou a une peau parfaite, Hum hum !), lui a labouré le front avec son gommage, et ne l’a pas papouillée du tout. Avant de râler que le Bon Cadeau n’était pas pour le bon magasin. Miss Kangourou est donc ressortie sans points noirs, mais plus stressée qu’après une épilation du frifri. Bref, le soin purifiant, très peu pour le Kangourou.

IAC 2

La stim approche déjà à sa fin, avec une écho demain matin à J12 pour évaluation de l’efficacité de Gonal-F 75UI. Miss Kangourou a été une bonne élève, et s’est piquée à heure fixe, malgré les nuits à l’hosto et soirées à l’extérieur, et elle attend avec impatience les résultats de l’écho. Elle a décidé d’y croire un peu plus ce mois ci, ben oui, c’est  IAC2, celle qui va marcher (d’après Choubidou qui avait dit pareil pour IAC1, C19, C15… Fiabilité maximale de l’info, heureusement qu’il n’est pas voyant celui là). Elle est juste curieuse de savoir si il s’est passé quelque chose à l’intérieur, le nombre de follicules, si elle a ovulé… Sa gynéco fait des monitoring de stim très light, Miss Kangourou ne s’en plaint pas, mais se sent un peu en mode FreeStyle des Ovaires à J11 du coup.

La counasse du labo lui a explosé sa belle veine du bras droit lors du dernier BHCG, et après avoir eu une jolie boule au pli du coude, la boule a diffusé à l’arrière du bras, lui causant un joli bleu, genre énorme, genre femme battue. Genre qui attire bien l’attention, Miss Kangourou bossant en pyjama pour ton info. Trop la classe. Tout ça pour un BHCG qu’elle a payé de sa poche. Pas sûr qu’elle récidivera pour IAC2.

Médecines Douces

Miss Kangourou et Mr Choubidou ont rencontré le MillePattes la semaine dernière, ostéopathe de renom,  afin de remettre en place et en mobilité le bassin et tout ce qu’il faut. Il a été formidable, a fait craquer tous les os, et a passé 30 minutes sur la base du crâne de Miss Kangourou pour stimuler l’hypophyse. Un chouette professionnel, très au fait de la PMA, qui reverra Miss Kangourou dans trois mois, et si FIV il y a, deux semaines avant le transfert,  comme il lui a conseillé. Elle ne sait pas si c’est le MillePattes, mais sa hanche ne bloque plus et elle dort comme un bébé depuis, avec moins de cauchemars. Merci le MillePattes.

Voilà pour les news, désolée si elle n’a pas commenté beaucoup ton blog la semaine dernière, mais ça a été un peu la Folaïe et le débordement horaire hospitalesque chez le Kangourou, qui pense quand même tout plein à toi, et toi, et toi ❤

En route pour IAC 2

Après le foirage de IAC1, Miss Kangourou a plutôt bien réagi. Elle s’y était préparée à fond de toute façon. A réussi à se convaincre que ce foirage:

1)      C’était normal : IAC1 c’est rarement positif, 1 follicule + IO = 7-8% de réussite d’après les dernières études, contractions utérines très fortes post IAC n’ont pas aidé. Bref normal et banal. Un IAC d’échauffement.

2)      C’était pour le mieux. Nouveau boulot arrive très vite, elle est très attendue, surtout pour les gardes, car l’équipe présente est épuisée par le sous effectif, et grossesse = arrêt des gardes, donc pas terrible dès l’arrivée en mai. Donc ouf, pas enceinte = bonne assistante consciencieuse.

Bref, elle a réussi à ne pas craquer et à rester cool pendant la soirée de découverte de foirage, a se convaincre que tout allait bien. A respirer après l’incertitude et les montagnes russes qui avaient sérieusement mis à mal son équilibre psychologique ces derniers jours. Malgré un Choubidou attristé, renfermé et déçu, une maman surprise et plus triste qu’elle. Elle a donc consolé tout le monde. Et a demandé très fort à son J1 de se pointer très vite, histoire de finir ce cycle inutile.

J1 a reçu le message (seul élément utérin à l’écoute de Miss Kangourou), et s’est pointé hier matin. Mais ce vilain a ramené avec lui ses amis Tristesse et Emotivité, toujours au rendez vous, quels que soient les circonstances des J1 de Miss Kangourou. Tristesse et Emotivité sont très doués pour placer des lunettes noirs et grossissantes devant les yeux de Miss Kangourou, qui n’a plus su voir autre chose que cet échec, et la déception qui va avec.

Résultat : une Kangourou chouineuse (again!), qui a du se cacher toute la journée car les larmes montaient pour tout : les petits mots de sa PrettySis’, l’infirmière qui lui propose un bout de gâteau, la gentille patiente qui l’a remerciée des lèvres alors qu’elle était encore intubée, le verre qu’elle a cassé au self, attirant tous les regards, vos petits messages si adorables de soutien, les déclarations d’amour des uns aux autres, la perspective de la soirée babysitting l’attendant à son retour, couteau dans la plaie…

Mais en rentrant à l’appart, elle a découvert le plus adorable des spectacles : Mr Choubidou avec ChoupiBaby dans les bras, en train de prendre vigoureusement son biberon. Qui l’a accueilli d’un grand sourire.

Miss Kangourou vous a déjà parlé de ChoupiBaby, son petit filleul, fils de SuperBroz, 1an, qu’elle aime d’amour. C’est le bébé le plus adorable qu’il soit permis d’imaginer.

Une bouille d’amour, des grosses joues rebondies, un sourire à faire fondre la plus acariâtre des marâtres, avec juste deux petites canines de vampire en haut et deux petites dents en bas. ChoupiBaby fait ses premiers pas depuis deux semaines, et le voir avancer maladroitement dans le salon pour attraper le Chat et la Minette de Miss Kangourou, avec ses petits doigts potelés… C’est juste fondant.

Même le Chat et la Minette se laissent caresser par ChoupiBaby, et lui font des câlins.

C’est vous dire à quel point il est Choupi.

Garder ChoupiBaby un J1 post IAC foiré aurait du mettre Kangourou et Choubidou au fond du trou. Ca leur a finalement fait le plus grand bien. Miss Kangourou s’est dit qu’à défaut d’avoir un Baby à elle, elle aurait toujours ses neveux pour lui apporter la joie de pouponner un peu, même si cette joie est forcément teintée de tristesse. Mais elle a réalisé que ce petit bout était déjà une chance, qui leur apporte déjà tant de bonheur dans leur petite vie de Tonton Choubidou et Marraine Kangourou.

C’est avec le cœur serré qu’elle a rendu le ChoupiBaby tout chaud et tout doux le soir à ses parents.

Elle s’est ensuite lovée contre son Choubidou, et a dit au revoir au J1 moche de Saint Valentin, et à cette vilaine fête qui a encore rendu malheureux ses amis célibataires, et qui et a fait souffrir ses copinautes. Et s’est endormie comme un bébé.

S’est réveillée plus sereine, et a eu les consignes de Dr Espoir pour le cycle suivant :

Augmentation des mini-doses de Gonal à 75UI/jour, écho de contrôle à J12, PDS à J13.

En route pour IAC2 !

Un immense merci pour vos petits mots qui ont réchauffé le cœur tristounet du Kangourou. 🙂

Fin du suspense

Après une grosse sieste de repos de garde, Miss Kangourou a enfin vu les résultats de IAC1 à l’arrivée de Choubidou.

BHCG<5UI

Sans surprises, IAC1 est négatif. Elle le savait au fond d’elle même et n’est pas surprise. Voire soulagée d’avoir mis fin au doute qui venait la ronger par moments. C’est Choubidou qui est un peu  beaucoup déçu. Elle va donc aller le chouchouter.

En route pour IAC2 …

Merci pour vous petits mots.

IL y a neuf mois… (et un jour)

Il y a neuf mois (et un jour), Miss Kangourou et Mr Choubidou réussissaient à fabriquer un nano-Baby, par une opération de la déesse de la fertilité (et du MACA). Cela faisait déjà bien longtemps qu’ils essayaient de le faire, ce Baby, et ils commençaient à s’inquiéter franchement. Quelques jours plus tard, Miss Kangourou voyait débarquer ses règles avec un peu d’avance, le jour de la fête des mères. Elle ne se doutait pas alors que ces saignements n’étaient que liés qu’à la nidation du nano-Baby (oui, les règles anniversaire, ça existe, mais ça ne présage rien de bon). Elle versait donc toutes les larmes de son corps, as usual, et souhaitait une bonne fête à sa maman.

Lors de la période « fertile » (Lolilol) suivante, elle fit des tests d’ovulation et une courbe de température dès J10. Après 5 jours de TO +++ et de Température > 37,5°C, elle se décidait, grâce aux doctimissettes, à tenter un premier test simplymarde. Puis un deuxième. Puis un ClearBlue. Puis un BHCG. Miracle, après quasiment un an d’essais, elle était enceinte. Et surprise en plus, découvert à J10, sans symptômes ni rien, au moment où elle ne s’y attendait pas du tout.

Elle a vécu ensuite une soirée dont elle se rappelera toute sa vie. Ses copines, toutes en plein deuxième trimestre de leur grossesse C1, venaient manger un barbecue à la maison. Miss Kangourou n’avait pas encore annoncé la nouvelle à Choubidou. Pour la première fois depuis des mois, elle pu écouter les discussions des femmes enceintes avec attention, étonnée et surprise de faire partie du groupe, et gardant son secret au creux d’elle comme un petit miracle tout caché. Un moment unique. L’impression d’être à sa place. Et c’est le soir, au coucher, une fois lovée contre Choubidou, qu’elle lui annonçait tout doucement qu’elle attendait un petit Baby. Qu’elle découvrait l’émotion et le bonheur dans ses yeux. La soirée la plus magique de sa vie.

Miss Kangourou était pleine d’espoir pour cette grossesse. Naïve même. Après tous ces mois à galérer, elle ne pouvait pas avoir tiré la carte « essais supérieurs à 10 cycles » ET la carte « fausse couche ». Elle voulait y croire de toutes ses forces. C’était leur tour de devenir parents.

Pendant les jours qui ont suivi, elle a ressenti un bonheur et une sérénité incroyables. Choubidou était aux petits soins, ils gardaient leur secret magique pour eux, parlaient au tétard inside, et commençaient à se projeter. Après ces mois de frustration, il a suffit de quelques jours pour que le Baby attendu depuis si longtemps ait un prénom garçon/fille, pour que la grossesse soit imaginée, avec la fameuse DPA… le 12/02/2014. Un futur verseau, comme son futur parrain…

Oui, Miss Kangourou te l’avoue, elle a tout imaginé, tout projeté pour son Baby. Elle voulait voir les choses positivement, ne pas (trop) s’inquiéter, y croire.

Et quand, quelques jours plus tard, elle découvrit des pertes marrons dans sa culotte, ce fut le début d’un moment dont elle se rappelera également toute sa vie.

Elle voulait continuer d’y croire. Les pertes marrons c’est fréquent au premier trimestre, pas d’inquiétude, pas de caillots ni de douleurs. Ah bon, il faut aller aux urgences quand même ?

A l’écho, pas d’embryon visible, mais une petite tâche noire dans un magnifique endomètre. Pas de soucis, à 5SA+6, c’est encore normal, le petit embryon sera là très vite.  Ah bon, il faut refaire un BHCG ?

Le précédent était à 330UI, le contrôle devrait être bien augmenté, pas d’inquiétude, juste un contrôle de routine.

Mais la boule dans la gorge qui commence à gonfler, l’angoisse qui commence à être là, Choubidou qui ne parle plus au bébé…

Miss Kangourou n’est pas patiente (au cas où tu ne l’aurais pas remarqué !), et ouvre impulsivement le mail avec le BHCG en plein milieu d’un bloc opératoire calme, sur son smartphone…  et apprend en une seconde que sa grossesse, son tétard, son Baby, ne sont plus. A l’impression que la vie s’échappe d’elle, qu’elle va tomber. Ne peut pas s’allonger malgré le malaise, car son patient choisit ce moment là précis pour devenir instable et avoir besoin de soins lourds. C’est finalement en plein milieu d’une situation d’urgence qu’elle s’excuse auprès de son chef, fonce aux toilettes, s’effondre, envoie un message « c’est fini » à Choubidou. Ne comprends pas. Cherche partout sur le net des BHCG qui seraient remontés après une chute initiale. Ne trouve rien d’encourageant.

Finit par demander en larmes à son collègue de lui reprendre sa garde en mater du soir même au pied lever, et rentre chez elle pleurer pendant des heures. Tente de joindre une amie, sans succès. Choubidou, qui est coincé en réunion, effondré également. Sa mère, qui ne trouve rien d’autre à lui dire que « la nature est bien faite, ça remarchera le mois prochain, c’est banal, il devait être maformé ».

Les jours et semaines qui suivent ont été gris, très gris. Le corps de Miss Kangourou avait enfin décidé de lui donner des symptômes de grossesse, avec les seins gonflés, les nausées. Alors qu’elle ne portait qu’un embryon mort.

Après une douzaine de jours, elle a enfin eu son retour de couches. En pleine soirée avec les copines enceintes. S’est effondrée à nouveau, est partie en pleurs de la soirée. A fait son coming out d’infertile par la même occasion.

A appris que Copine de SuperFertile était enceinte, avec une DPA prévue le 12/02/2014..

A pensé à son Baby-étoile pendant 9 mois. Au moment de l’écho T1. Au moment où elle aurait du le sentir bouger. Où elle aurait du préparer sa chambre. Au moment où elle aurait dû le mettre au monde. Particulièrement le jour de l’IAC, lorsque son Choubidou l’a emmenée à la maternité, pour tenter une procréation médicalement assistée. Elle aurait probablement accouché dans ces jours là si… Ce qui a conduit à la grande tristesse post IAC qu’elle t’a raconté il y a deux semaines ici.

Elle a beaucoup appréhendé le jour du 12/02.

Et a survécu à cette journée. Avec un certain soulagement, une libération finalement.

Comme lui a dit une amie proche ce matin, il est temps de passer à l’étape suivante… de faire le deuil de cette grossesse projetée, fantasmée, rêvée, écourtée. Ca fait si mal au cœur. Mais pour une fois, elle pense à son étoile comme une toute petite étoile, qui veille sur elle, et non plus comme le Baby qui aurait du être à 41SA en train de sortir de son bidon.

Cela faisait longtemps que Miss Kangourou voulait te parler de cette fausse couche précoce. C’est si banal… Ca l’a beaucoup abîmée. Et Choubidou aussi.

9 mois plus tard, on est à 13DPO post IAC1, le BHCG a été prélevé à l’arrache avant midi, et elle va attendre gentiment Choubidou pour regarder le résultat. A deux, à l’appart, ce soir. Elle a acheté déjà des petits trucs antidéprime interdits et caloriques à base de chocolat. Elle n’est pas en stress particulier, elle attend de voir ce que le destin leur a réservé pour ce mois ci… Elle ne cherche plus à interpréter les symptomes, qui ont gentiment disparu depuis deux jours. Promis, elle te dit dès qu’elle sait.

PS : les résultats sont arrivés sur le smartphone. Elle va essayer de ne pas craquer. Promis.

A bas l’Utro-dégueu et ses f*cking symptômes qui servent à rien …

Les DPO devraient être interdits par la loi des PMettes. Non mais allô quoi, on est en 2014 et il faut deux semaines pour savoir si on s’est fait féconder le boule ou pas ??

Miss Kangourou a perdu sa patience, et déteste à présent officiellement l’utro-dégueu. Ce truc, c’est juste une grosse blague pour femme qui veut être enceinte.

Les tiraillements dans le bas ventre, les seins gonflés et douloureux, les sautes d’humeur, les cauchemars la nuit (genre qui font très peur et réveillent les pires phobies). Les écoulements blanchâtres dans la culotte. Le col qui est tout gonflé et postérieur. Et ce depuis 10 jours.

Et tout ça à cause d’un f*cking médoc qui n’a même jamais démontré son efficacité ?? Le labo qui commercialise ce truc doit être un gros sadique qui déteste les PMettes et a voulu inventer un instrument de torture.

La mère de Miss Kangourou lui a demandé où en était sa courbe de température. Miss Kangourou ne prends plus sa température depuis 6 mois, vu que ça lui a servi à rien à part à prouver qu’elle a un plateau de 9 DPO maximum dans ses bébécycles non stimulés. Mais suite à la question de sa maman, ce matin, elle a pris sa température ; 37.1°C. Une température classico-classique de DPO, genre qui veut rien dire. Merci Maman Kangourou.

Du coup, elle s’est demandé si elle ne ferait pas un petit test pipi. Un tout petit, discrétos, qui coûte pas cher. Genre celui qui est interdit et bien caché dans le tiroir de la salle de bain. Why not ? Et puis elle a repensé à l’article de Flhope, et au risque de faux positif post Ovitrelle. Elle s’est raisonnée. Elle s’est rappelée qu’elle avait promis de never ever encore faire un test pipi. A quoi bon faire un test qui, si il est positif, signifiera juste qu’il reste de l’Ovitrelle, et si il est négatif, ne voudra rien dire à 10DPO ? Elle a donc fait pipi, comme tu te doutes , mais sans sortir de test de la pochette Simplynégatif. Sagement. Sans rien garder du tout, le petit pot est resté vide. Bravo la Miss Kangourou.

Ceci dit, elle a quand même retrouvé ses vieux réflexes d’essayeuse doctissimette débilette pouet pouet, et a « appris » qu’en effet, les cauchemars, les pertes blanches, les seins gonflés, et les contractions utérines sont bien des signes de grossesse. Ainsi que des effets indésirables liés à l’utro-dégueu. Et également des symptomes classiques de SPM. La voilà bien informée, merci les fifiiiiiiiiiiilles novembrettes en C2 qui en ont troooooop marre d’attendre et croisent +++ pour que les vilaines ne débarquent pas, mes nouvelles BFF du jour. Grâce à vous, Miss Kangourou a perdu 30 minutes de sa rédaction de mémoire, et une bonne paire de neurones, again. Elle reviendra vous voir quand même, promis.

Bref, Miss Kangourou devient dingo, fait des loopings sur les montagnes russes, et voudrait juste un petit compte rendu genre : « en direct de votre utérus : Encore raté, votre endomètre se prépare à une sortie cailloteuse et sanguine dans les prochains jours »

Elle ne veut pas de ce suspense qui n’a que 8% de lieu d’être.

Et quant à Choubidou qui la chouchoute comme une femme enceinte et croit bêtement qu’ils seront les winners des JO de la fécondation ce mois ci, ça suffit !

Elle veut juste recevoir sa claque la plus vite possible, pour qu’elle fasse moins mal que si elle se pointe avec du retard. Pour Miss Kangourou et ses cycles trop courts de marde, 10DPO, c’est déjà du retard (encore un effet d’Utropower, sale bête).

Voilà pour le post qui sert à rien, à part à vous communiquer l’état nerveux fortement inquiétant du Kangourou, qui va s’auto hospitaliser d’office à la demande d’elle même en psychiatrie lourde si elle continue à parler à son utérus  🙂