Quand copine Baba Cool tire les cartes à Miss Kangourou ….

Miss Kangourou a une chouette amie, qu’elle ne voit pas souvent mais qu’elle aime tout plein, Copine Baba Cool.

Baba Cool est neuropsychologue et a toujours su concilier un esprit cartésien irréprochable avec de la zénitude et autre méditations et aytohypnose…. Elle voyage la moitié de l’année, fait des CDD l’autre moitié, et participe à des travaux de recherche et autres trucs sérieux, et vit avec Mr Hippie, polygame rêveur squatteur…

Mais surtout, Baba Cool est une sorcière (une vraie) qui tire les cartes de tarot à Miss Kangourou et tous ses amis depuis des années. Et le pire c’est qu’elle vise toujours juste et voit des choses très intéressantes. Bien entendu elle n’était pas au courant des soucis de Miss Kangourou lorsqu’elle leur a tiré les cartes hier soir.

Et voilà ce qu’elle lui a sorti :

Une première carte repésentant les choses à faire en 2014 : Réfléchir, se poser, méditer, la carte de la philosophie…
Genre elle cogite pas assez la Kangourou ?

La deuxième représentant les choses à ne pas faire : La carte du hasard et de la chance…
Il faut arrêter de laisser DNLP en totale autonomie, elle avait compris Miss Kangourou !

La troisième étant l’objectif: la carte de la féminité, une jolie dame entourée d’étoiles…
Ze carte de la maternité !

Et la quatrième la façon d’atteindre ce Goal ultime : Deux voies différentes se complétant et se répondant, de couleurs différentes…

Troublant non ? D’autant plus troublant que Miss Kangourou est déjà en train de se renseigner sur les démarches d’adoption… Oui, c’est très très tôt, et c’est le tout début du parcours, et Mr Choubidou n’est pas encore tout à fait prêt à se lancer là dedans.

Mais adopter un enfant, c’est un projet qu’elle a toujours eu avec Mr Choubidou, projet mal défini mais présent dans leur cœur depuis bien longtemps… Et Miss Kangourou n’est pas sûre d’être prête à tout tenter en PMA, n’est pas sûre d’avoir la force d’enchaîner des FIVs, ne se voit pas (pour le moment) faire appel au don de gamètes et tout et tout… A été traumatisée par sa fausse couche, et a très peur d’en faire d’autres, et ne veut pas revivre cette souffrance … ne veut pas voir la PMA comme une obligation et comme le seul moyen d’avoir son Baby…

Alors oui, c’est trop tôt pour mettre tout cela en route, mais elle ne veut pas que l’adoption soit un projet réalisé par dépit après avoir tout testé avant, en étant déjà épuisée par tout cela…. Pour elle c’est une façon de devenir maman tout aussi jolie que de mettre au monde ses enfants, et ça lui correspond plus que tout ce bazar médical hormonal piquouzal avec ses embryons congelés et fausses couches si traumatisantes.

Ceci dit, elle n’est pas si nunuche que ça, genre « l’adoption tu vois c’est trop beau et trop facile, on va sauver les bébés africains qui n’attendent que Miss Kangourou, tu vois quoi, petite larme au creux de l’œil…. »

Elle sait (et commence à réaliser) que c’est un parcours sacrément long et compliqué et avec une fin incertaine, demandant une patience d’ange, ça lui rappelle un autre type de parcours… et qu’il faut être mûrs pour se lancer dans ce projet, que concilier les deux parcours est très difficile…

Elle n’a pas encore fait le deuil d’un Baby qui leur ressemble à tous les deux.

Elle espère de tout son cœur que les IAC seront une réussite et lui éviteront de vivre un parcours PMA qu’elle vous trouve si courageuses de mener jusqu’au bout..

Et vous, y avez-vous pensé rapidement ? D’emblée ? Avez-vous mené les deux parcours en parallèle ? Quand avez-vous débuté les démarches pour celles qui s’y sont mises tôt ?

Ca doit vous paraître ridicule qu’une si jeune PMette que Miss Kangourou s’interroge sur tout cela si vite, mais ce blog est sensé être un lieu de déversage de pensées interdites non ? 🙂

Bisous les filles

Publicités

27 réflexions sur “Quand copine Baba Cool tire les cartes à Miss Kangourou ….

  1. coucou miss kangourou! je trouve pas ça ridicule ou bizarre! je suis un peu pareille, je préfère penser même un tout ptit peu aux autres options… et puis si c’était déjà un projet….
    en tout cas c’est marrant de se faire tirer les cartes, je n’ai jamais essayé mais je trouve ça sympa et en pour toi en plus ça a fait résonner des trucs..
    gros bisous!

    • C’est clairement un projet pour moi, moins évident pour Mr Choubidou…
      Oui les cartes c’est rigolo, je n’y crois pas vraiment mais c’est toujours un chouette moment avec ma copine et ça permet de faire résonner des trrucs comme tu dis! Rigolo qu’elle ait tiré la carte de la maternité comme objectif principal 2014 sachant qu’elle ne savait rien de nos projets 🙂

  2. lorsque mon loulou est rentré à la maison, me trouvant en pleurs ce soir-là, car j’avais eu le rdv gynéco qui m’avait diagnostiqué le syndrôme OPK ( coup de chance, rdv pris 5 mois à l’avance, pr les « 1 an d’essais » infructueux, avec ma gynéco de ville, encore, rdv qui est tombé PILE en période d’ovulation ( T° et test d’ovu à l’appui !!!)… et zéro follicule mature mais une colonie de mini fofo…) le matin même), c’est une des premières choses qu’il m’a dites….  » t’inquiète pas, on l’aura notre enfant, et si vraiment ça ne peut pas se faire « naturellement » ( en PMA, ahahaha!!!), on adoptera un ptit bout »…. Bien sûr, ce n’était qu’une phrase comme ça, sans la réalisation de tout ce qu’il y a derrière, niveau « deuil d’un bébé à nous 2 » et niveau administratif, pour y arriver…. mais c’est aussi cette phrase qui m’a permise de ne pas « sombrer », et qui m’a aidée à appréhender la PMA comme un moyen pour avoir une famille, et pas seulement comme LE seul moyen … comme toi, très tôt je me suis demandée si je serais capable d’aller au bout du parcours PMA si c’était nécessaire, je me demandais si j’étais « prête à tout scientifiquement » ( i.e. enchainer les fiv, voire passer au don de gamètes). Malgré ce fort désir d’enfant, je n’étais pas sûre ni d’avoir la force de le faire, ni d’avoir l’envie d’infliger tout ça à mon corps… du coup, la possibilité d’adoption a été de suite une 2ème alternative possible pour nous, comme une manière d’apaiser un ptit peu les choses et de ne jamais « perdre de vue » ni d’arrêter de croire à cet « objectif ultime » d’avoir un enfant…
    Grosses bises!

    • Tout comme toi, je suis à la fois mal à l’aise avec le côté trop « scientifique » et peu naturel de la chose, et également avec les ttt qu’on s’inflige, c’est pas anodin tout cela quand même. (et c’est un médecin qui parle!)
      Merci pour ton témoignage, je vois les choses comme toi, cela m’apaise également d’avoir ce projet, même si il est au moins aussi difficile.
      Bisous

  3. Je suis en début de parcours et je me pose aussi ces questions. Non seulement l’horloge biologique avance mais en plus elle entraine dans son sillage l’horloge « administrative », celle qui limite l’adoption aux couples âgés de moins de x ans (je sais pas quel âge mais dans tous les cas ça me semble trop proche).
    Très chouette le tirage des cartes. J’ai jamais tenté. Je n’y crois pas mais j’aurais trop peur de ce que ça me dirait (cherchez la logique…) 😀

    • Ben oui, l’horloge administrative ça existe aussi … Quand on sait que ça prend 5 à 7 ans de nos jours au mieux pour adopter un petit bout, on réfléchit autrement aussi …
      Les cartes j’y crois pas, mais ça reste peu précis, en mode horoscope, et ma pote est vraiment douée 🙂 Il faut avoir le bon feeling avec la personne pour faire ça! Et le prendre avec légèreté, c’est juste un jeu…

  4. Perso, l’adoption, je commence à m’y faire depuis l’échec de la FIV 1. Je crois que les hommes ont bcp + de mal que nous à l’envisager, mais bon, ça relache la pression de se dire qu’on sera maman d’une façon où d’une autre

    • Oui, c’est quelque chose de très difficile à accepter pour les hommes apparemment, ça fait plusieurs fois qu’on me le dit. Pourtant, eux n’ont pas à faire le deuil de la grossesse … Mais les gènes, c’est du costaud … Mr Choubidou a du mal avec l’idée de ne pas vivre la toute petite enfance de son Baby surtout. Et puis l’adoption ça fait peur aussi pour plein d’autres raisons (éducation, psy …)

      • Tu sais, il m’a sorti quand on parlait de l’adoption versus don de sperme « donc faudrait que je fasse une croix sur mes gènes pour te mettre de mettre des vêtements de grossesse pdt 9 mois??? ». C’est dire à quel point ils peuvent être à 1.000 lieues de savoir ce que représente la grossesse à nos yeux. Le prob avec l’adoption c’est qu’autour de nous on a des exemples d’enfants adoptés, mais qui ont tous eu un caractère assez… divergent de celui de leur parent. Tu ne connais pas les gènes de l’enfant, de ses parents après tout.

  5. Moi aussi j’y ai pensé rapidement, comme l’ultime solution, j’avoue, même si ce n’est pas très joli à dire peut être. Parce que ne pas porter mon enfant serait pour moi comme une fin du monde. J’essayerai d’abord de passer par le don. Je sais pourtant que je serais la plus heureuse avec un petit enfant qu’on adopterait. Chéri pour lui c’est non pour l’instant, mais de toute façon on a bien le temps d’en reparler… Mais y penser, ça on a bien le droit évidemment.

    • C’est peut être parce que j’ai vu des femmes enceintes à l’hôpital pendant toutes ces années, mais la grossesse me fait moins rêver qu’avant, et il y a toujours eu une partie de moi qui ne s’est jamais vu « enceinte », comme si cet état était réservé pour les autres. C’est quelque chose que j’ai toujours trouvé magique et miraculeux, et du coup le fait que ça ne maqrche pas ne m’étonne pas tant que ça au final … et non c’est pas dans la tête pour autant!
      Je comprends complètement ton ressenti, je rêve quand même de sentir mon bébé bouger et grandir en moi… mais autant avant je faisais plein de rêves de grossesse, autant maintenant je rêve de bébé et d’enfant directement, je suis passée à la phase désir d’enfant et le désir de grossesse a fortement diminué.
      Bisous Zappette et courage pour les DPO en cours …

  6. ca n’est pas prematuré de se poser des questions. Moi j’y pense mais j’en ai pas parlé a l’homme pour le moment. Je me sens pas prete a debuter les demarches. J’ai l’espoir que ca marche avec l AMP, eT IAC1 en cours…
    biz

  7. Au début du parcours aussi (bientôt IAC2) mais je pense déjà à l’adoption. Mais j’ai lu à plusieurs reprises qu’il est mal vu de mener les deux projets (PMA et adoption) simultanément, qu’on te demande d’avoir fait le deuil d’un enfant biologique avant. Mais moi idéalement, j’aimerais adopter aussi… Donc du coup aucune idée à quel moment il faut se lancer…

    • Si tu tombes enceinte pendant tes démarches d’adoption, même si tu as obtenu ton agrément il ne vaut plus rien, car il est donné pour une situation familiale précise. Les AS et psy sont contre le double projet, l’un étant de fabriquer un bébé pour des parents et l’autre plus centré sur le fait de trouver des parents pour un enfant adopté, avec son histoire, sa santé, son vécu difficile. Pourtant pour moi ce sont des projets différents mais on peut commmencer à penser et à lancer les démarches pour l’adoption alors qu’on est encore en PMA. Il vaut mieux apparemment le cacher lors des entretiens. Ayant beaucoup de mal avec la PMA et ses principes (non je ne suis pas catho du tout :-8 , mais je déteste le fait de jouer avec la vie), je n’ai pas de soucis à m’exprimer sur le « pourquoi je préfère paser par l’adoption », mais il faut que tout cela soit très clair dans ta tête et celle de ton homme quand tu t’exprimes sur le sujet. Si ils sentent que tu es encore très attachée à l’idée de l’enfant bio, tu n’auras pas ton agrément (ce sont des généralités lues sur les forums, rien de documenté). Bref, tu peux te lancer quand ton couple est prêt et que tu as commencé à réfléchir au sujet déjà pas mal je pense …

  8. J’y pense depuis toujours, depuis avant les essais, avant de rencontrer Monsieur Pimpin (préssentiment ?). Nous n’en sommes pas au même point tous les deux dans cette réflexion, mais rien que le fait de savoir que cette solution est possible nous permet d’avancer plus sereinement.

    • Comme toi, j’y pense depuis toute petite… Pressentiment je ne sais pas… C’est un de tes très joli article sur l’épouse de ton collègue je crois avec ses enfants d’origine africaine qui m’avait fait beaucoup de bien, et qui m’a relancé sur cette idée il y a quelques mois… Tellement de douceur et de sérénité dans ce témoignage 🙂

  9. Tu n’es pas la seule à mener de front PMA et adoption, il y a d’autres Pmettes qui ont toujours voulu adopter et pour qui ce désir n’est pas lié à l’infertilité. Et je vous admire. Moi j’y ai pensé, en ai parlé à mon mari qui était d’accord bien sûr pour y recourir si jamais une grossesse naturelle ne nous était pas donnée. Mais mener les 2 de front fiou non je n’y pensais pas, je voyais plutôt l’adoption pour une solution à mettre en oeuvre après. Il en faut de l’énergie pour tout ça mais je trouve que si tu as cette envie en toi, autant te renseigner tranquillement sur ce qu’est ce parcours et les démarches liées.
    Bises

    • Oui je pense me renseigner tranquillement en effet, me donner quelques mois, et puis il faut que mon Choubidou soit un peu plus mûr sur le sujet.
      Je me dis que si on adopte un petit bout, ça prends tant de temps que au plus vite les démarches sont lancées, au mieux, et j’aimerais pouvoir lui expliquer qu’on a pensé à lui très vite, et pas après avoir tout tenté… Tout en comprenant parfaitement les raisons de passer par la voie classique… Je sais pas si on mènera tout de front, on verra dans un 2e temps peut être, après les IAC si échec. Bisous l’expat, j’espère que tu vas très bien …

  10. Coucou, tu as tout à fait raison de réfléchir à toutes les possibilités, et ce n’est pas trop tôt.
    En ce qui me concerne, j’ai su depuis toujours que je ne pourrais pas concevoir d’enfant sans passer par un traitement. Et pourtant, l’adoption n’était pour moi envisageable qu’en cas d’échec de traitement. J’étais prête à tout endurer il y a 3 ans. Maintenant pour bébé 2, je t’avoue que ma persévérance s’use peu à peu, y replonger, c’est trop dur. Je ne suis plus prête à tout.
    Chacune doit avancer selon son feeling, son vécu. Ces parcours sont tellement difficiles qu’ils t’empêchent vite de vivre normalement. C’est tout à fait humain et même courageux d’envisager une alternative. Gros bisous

    • Je t’admire pour ce courage et cette patience dans ce parcours qui a payé pour ton premier enfant … Tu envisages une alternative pour bébé 2? Je suis désolée pour ton négatif de la semaine dernière… Oui ces parcours sont si diffciles et chronophages… Bisous et courage

      • Je ne sais pas trop, je pense continuer encore un peu. Là je suis usée, mais j’espère que ça ira mieux pour la reprise dans 15j. J’espère… Sinon, je pense rester à un seul enfant, c’est déjà (très) bien. Gros bisous

  11. Hello, moi aussi je suis au début du parcours malgré les presque 2 ans et demi d’attente, et comme toi j’y ai pensé également, et moi aussi j’ai toujours senti au fond de moi que j’aurais du mal à être enceinte. Et comme toi mon mari n’est pas trop chaud pour l’instant, et trouve que c’est prématuré. Peut-être que ton envie d’adoption est profonde, mais en ce qui me concerne, je crois qu’elle correspond vraiment, si je suis honnête, à une façon de ma rassurer, de me dire qu’on pourra être parents même si naturellement ça ne marche pas. Je me suis renseignée aussi, mais ai finalement arrêté quand mon homme m’a rassurée en me disant qu’il n’y était pas opposé, mais que c’était encore trop tôt. Je crois donc qu’au fond, j’avais besoin de sortir du processus de deuil de la parentalité, et c’est lui, en me disant que finalement il serait d’accord un jour, qui m’a aidée. A toi de voir où tu te situes dans ton processus psychologique, mais à mon avis ta démarche n’est pas anodine. Enfin une dernière chose, moi aussi je disais il y a peu que je ne voulais pas faire d’IAC, et que je ne serais pas forcément prête à enchainer des FIV. Maintenant que cette échéance arrive, j’ai certes beaucoup pleuré, mais j’ai fini par me faire à l’idée, car au bout du compte, on a quand-même envie d’y arriver, et de faire tout ce qui est possible, ne serait-ce que pour ensuite passer à une phase de renoncement plus sereinement.
    Voilà c’était mon humble avis sur la question 😉
    Bon courage à toi, bises

  12. Je prends enfin le temps de lire ton blog Miss et je vais te suivre dorénavant. 😉 Comme toi et Mme Pimpin, j’ai toujours pensé à l’adoption. D’ailleurs, pendant longtemps, je n’avais pas de désir de grossesse. J’avais commencé à faire des recherches sur l’adoption avant les essais bébé… Pi finalement l’infertilité nous est tombée dessus. On a essuyé nombre d’échecs avant que chéri se sente enfin prêt à se lancer dans cette nouvelle aventure. Résultat, on s’est marié en 1 mois, à l’arrache, et dans la foulée on a envoyé notre demande d’agrément. On a déjà bien avancé dans nos démarches et je il faut vraiment que je prenne le temps de rédiger un article à ce sujet pour expliquer le déroulement. En tout cas, même si on a prétendu que pour nous la pma c’était over (on se posait la question à l’époque…), on va quand même mener les 2 batailles en simultané. Advienne que pourra… Si jamais tu as des questions, n’hésite pas. Bises.

  13. Pingback: En direct des DPO … | Chez la Miss Kangourou

Laissez moi un petit mot, soyez moins timide que moi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s